dimanche 7 janvier 2018

Merci aux habitants de Villecresnes qui ont signé la lettre au maire

Grâce à vous, le maire vient de reculer sur son projet de construction d’un immeuble en centre-ville !

Après des consultations en catimini avec des promoteurs immobiliers, le maire de Villecresnes a lancé durant l’été, en pleines vacances, une procédure de modification simplifiée du plan d’urbanisme de Villecresnes, soumise à l’approbation du Territoire, Grand Paris Sud-Est Avenir (votée le 13 décembre 2017).

A la lumière des informations disponibles en mairie et des différentes déclarations du maire, soit à Villecresnes, soit à la presse (Le Parisien du 31/8/17 et 94 Citoyens des 31/8 et 5/12/17), une lettre ouverte à monsieur Gérard Guille, maire de Villecresnes et aux élu(e)s, a recueilli en 10 jours à peine, avant les fêtes de fin d’année plus de 500 signatures.

Il semble aujourd’hui que devant cette mobilisation de la population, le maire se soit vu contraint de reculer :
  • L’immeuble aurait un étage de moins, la création architecturale à son sommet serait supprimée,
  • Il y aurait moins de 80 logements en tout,
  • Le parking public comprendrait environ 70 places, mais sur un seul niveau. Rappelons qu’il existe actuellement à cet endroit 41 places en surface, ce qui ne fournirait que 29 places nouvelles de stationnement, et sûrement payantes, à rapprocher avec l’augmentation de la population !

Face aux difficultés rencontrées en centre-ville, est-ce bien un projet à la hauteur des enjeux réels ?

Nous ne sommes qu’à la fin de la première étape du combat pour le centre-ville de Villecresnes. Seule la vigilance de tous a permis ce premier résultat. Il nous faut rester très vigilants pour la suite.

Nous attendons les explications, sans doute prochaines, du maire, elles sont urgentes. Alors que la demande de permis de construire n’est pas déposée, ni le déclassement du terrain voté, la COGEDIM dès le 3 décembre 2017, faisait déjà figurer sur son site web la pré-commercialisation de cet immeuble (livraison fin 2020).

Le parking public sera-t-il payant alors que nombreuses sont les municipalités qui choisissent la gratuité des parkings en centre-ville ?
Quelles seront les réponses données aux problèmes de stationnement, aux difficultés des commerces implantés dans la ville, au nombre de places disponibles dans les écoles, aux demandes d’accès aux soins etc. ?
Y a-t-il un plan global de réhabilitation du centre-ville ?

Comme depuis le début, nous vous tiendrons informés des évolutions.

3 commentaires:

  1. il faut préserver le centre ville pas d immeuble et pas de parking
    il y a assez de béton
    aidons plutôt des commerces à s implanter dans Villecresnes

    RépondreSupprimer
  2. Et réhabiliter une aire de jeux pour les enfants en centre ville, derrière la bibliothèque. Nos bouts de choux n'ont rien!

    RépondreSupprimer
  3. Et réhabiliter une aire de jeux pour enfants derrière la bibliothèque. Il n'y a rien pour eux!

    RépondreSupprimer