samedi 8 avril 2017

Droit et nécessité de réponse

Voici la réponse des élus de Villecresnes Avenir à la dernière tribune du maire publiée dans le magazine municipal. Cette réponse sera reprise dans le prochain Villecresnes mag.

Voilà trois années que monsieur Guille a été élu. Trois années qu’il écrit des tribunes d’expression pour le magazine municipal. Trois années que, tel un musicien sans talent, il montre la limite de son répertoire en produisant toujours la même ritournelle. Elle tient en deux couplets :
  1. L’ancien maire n’a pas digéré sa défaite et propage la haine.
  2. L’opposition critique beaucoup mais ne propose rien.
La personnalisation des attaques de monsieur Guille contre son prédécesseur relève d’une obsession psychotique. Pas besoin d’être grand clerc pour en imaginer l’origine. Est-il nécessaire de rappeler que l’ancien maire n’a jamais été mis en examen pour diffamation contrairement à l’actuel.

En pointant les nombreux dysfonctionnements de l’équipe municipale et la politique désastreuse suivie par monsieur Guille, nous ne faisons que notre travail. Nous n’avons pas vocation à combler les lacunes des élus de sa majorité. Pour être moins critiquables il leur suffirait de travailler davantage et de préparer leurs dossiers autant que nous le faisons nous-mêmes.

Nous n’avons rien de commun avec l’équipe du maire. Nous nous exprimons tous lors des réunions du conseil municipal alors que les élus de la majorité ne semblent pas y être autorisés. Au sein de notre groupe le travail est collectif les décisions sont collégiales et le dialogue est permanent.

Villecresnes Avenir vit avec son temps à la différence de “Bien vivre à Villecresnes”.



Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire