samedi 25 mars 2017

Discussion du budget 2017 (4) : Les conclusions

Apres avoir balayé les composantes principales du budget 2017, il est utile et intéressant d'examiner, en synthèse, les résultats de 3 ans de gestion Guille.

Pour cela nous allons comparer deux éléments qu'il ne pourra pas contester : son tract de janvier 2014, avec les chiffres et le jugement qu'il portait sur notre gestion, d'une part et ce que ces mêmes chiffres sont devenus dans le budget qu'il vient de soumettre au conseil municipal, d'autre part. Deux documents qui émanent de lui donc !

Souvenez-vous de ce tract distribué en janvier 2014, à une époque où ce qui lui importait était de dire n'importe quoi pour se faire élire, plutôt que de se montrer objectif.


Les charges de fonctionnement
Le candidat Guille nous accusait d'avoir augmenté les dépenses de fonctionnement de 72% pour les porter à 12 millions d'euros. (voir les chiffres encadrés en rouge dans les 2 tableaux ci-dessous, )
Dépenses 2012
Dépenses 2017

Avec le maire Guille ces dépenses sont passées de 12 millions à 16 millions.  
Que s'est-il donc passé monsieur l'expert ?

Les dépenses de personnel
Les chiffres figurent sur les mêmes tableaux ci-dessous, encadrés en bleu. Celui qui nous reprochait des charges de personnel à hauteur de 5 384.069 € en 2012 va les porter à 6 438 000 €. Nous au moins nous pouvions justifier l'augmentation de la masse salariale notamment par l'embauche de 15 personnes pour la maison de la petite enfance. Mais là ? c'est un mystère.
Que s'est-il donc passé monsieur l'expert ?

La dette de la ville
Le même tract de 2014 (avec un chiffre faux au demeurant) nous reproche d'avoir fait déraper la dette qui, pourtant à l'époque se situait parmi les plus faibles du département.
Dette 2012
Dette 2017


Cette dette qui était de moins de 5,5 millions d'€ à cette époque est aujourd'hui de 12 millions d'€
Quel verbe faut-il utiliser pour qualifier ce que vous avez fait de la dette monsieur l'expert ?

Des impôts augmentés inutilement de 11% en 2015 (voir les excédents reportés dans l'article précédent en cliquant ici) les dépenses de fonctionnement qui passent de 12 à 16 millions, une masse salariale qui grossit d'un million d'€ sans véritable nouveau service et surtout une dette multipliée par 2,2, sans autre équipement nouveau que le groupe scolaire, ce sont les chiffres de la gestion Guille.

La conclusion, c'est Didier Giard qui la prononce en lui attribuant un second bonnet d'âne. Prenez le temps de visionner cet instant sur la vidéo.


Monsieur Guille trouve cela injurieux. Mais c'est la vérité et la vérité n'est jamais injurieuse. Elle est la vérité. 

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire