mardi 8 novembre 2016

Insécurité et délinquance : il ne suffit pas d’en parler pour avoir des résultats



Depuis son arrivée en 2014, la nouvelle majorité, qui a le devoir d’assurer la sécurité et la tranquillité des Villecresnois, n’a rendu aucun compte de son action au conseil municipal.

En l’absence d’informations et d’éléments chiffrés, de nombreux habitants s’inquiètent d’autant plus que leurs questions demeurent sans réponse lorsqu’ils écrivent en mairie. Alors ils se tournent vers Villecresnes Avenir, et même si cela agace Monsieur le Maire, nous lui remontons leurs remarques lors des réunions de conseil Municipal.

Les cambriolages font leur retour en force, les tags et les dépôts sauvages se multiplient, la vitesse augmente sur toutes les voies que le candidat Guille avait pourtant promis de repasser à 50 km/heure.

A titre d’exemple, dans la rue d’Yerres, qui constitue la plus longue ligne droite de Villecresnes, les aménagements effectués pour réduire la vitesse sont très insuffisants : une ligne en pointillée à la place d’une ligne continue qui éviterait les dépassements abusifs, des coussins Berlinois mal positionnés, aucun contrôle renforcé régulier. Un enfant y a été récemment renversé. Dans la rue de la Bourgogne les séparateurs n’ont tenu que quelques jours.

Le maire et son adjoint en charge de la question devraient savoir que ces questions nécessitent autre chose que des déclarations d’intention et des slogans. C’est une politique permanente, rigoureuse, suivie, reposant sur des constats mesurés, qui est nécessaire.

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire