vendredi 27 mai 2016

RÉUNION CONFUSE ET SCANDALEUSE


Mardi 24 mai, la municipalité s'était enfin décidée à tenir une réunion publique pour répondre aux questions des Villecresnois sur l'état d'avancement du chantier d'équipement de la ville en fibre optique. 

Cette réunion était attendue par beaucoup de monde, tant le brouillard s'était épaissi au cours des derniers mois sur les conditions et les délais d'accès à cette technologie. Hélas, comme souvent avec cette équipe, elle est apparue davantage improvisée qu'organisée, et à la fin on peut parler d'une succession de scandales.

Premier scandale : avoir tenu cette réunion dans un lieu inapproprié, car trop petit, inconfortable et mal sonorisé. Il n'était pourtant pas difficile d'imaginer que de nombreuses personnes feraient le déplacement et qu'un dialogue de qualité nécessitait un autre environnement.

Second scandale : avoir attendu plusieurs mois avant d'informer la population des retards et des difficultés rencontrés dans les négociations, portant sur les conventions de commercialisation, que le maire ne pouvait pas ignorer. Pourquoi a-t-il laissé croire que tout le monde aurait accès à la fibre alors que ce sera le cas seulement pour les clients SFR ou pour ceux qui le deviendront ? Défaut de suivi du dossier, manque d'intérêt ou manque de courage de sa part ? Quelle que soit la réponse il y a un sacré BUG !

Troisième scandale : avoir tenu une réunion de cette importance sans la totalité des opérateurs concernés. Où étaient les représentants d'Orange et ceux de Free par exemple ? Qu'on ne nous dise pas qu'ils ont refusé de venir, car lorsqu'un maire le veut, il a suffisamment d'arguments pour convaincre ceux qui sont des partenaires permanents des municipalités de venir. Comment peut-on admettre qu'un maire qui connaissait le refus de FREE de commercialiser la fibre sur sa ville, lui ait, dans le même temps, accordé le permis de construire un mât téléphonique sur un terrain municipal ? Avec le recul l'implantation de ce mât est encore plus déplorable. Il fallait négocier ! Tout cela manque de compétence et de courage. Dans une situation analogue nous avions obtenu d'Orange qu'il renonce à une implantation dans le quartier de Grosbois malgré un jugement du tribunal qui lui était favorable.

Quatrième scandale : avoir offert à un des opérateurs l'opportunité de se positionner en situation de monopole et de créer ainsi un trouble profond chez de nombreux habitants clients d'autres opérateurs. C'est une faute. Quelle crédibilité a monsieur Guille désormais auprès d'Orange, de Bouygues pour les amener à commercialiser sur notre territoire ?

Nous savons maintenant que notre salut en matière de fibre optique ne viendra pas de cette équipe passive. Les Villecresnois vont devoir agir ensemble et par eux-mêmes. Villecresnes Avenir prendra sa part de ses actions.

Copie d'article en réponse au dernier commentaire


5 commentaires:

  1. je suis en plein accord avec cette lettre et je n'ai rien à ajouter! Louis dessaix 7, rue des lièvres, 94440 VILLECRESNES.

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Bjr, les personnalités politiques sont souvent des incapables pour gérer des projets ce n'est pas nouveau, ils n'ont quasiment jamais travaillé de leur vie, et encore moins occupé des fonctions de cadre dirigeants donc bien évidemment ça pose des problèmes. Cependant, vous êtes légèrement à côté de la plaque sur certains points qui relèvent de problèmes de contrat ou technique.
      Premier scandale : imaginez donc la gestion des finances de la ville ! Je pense que le maire ne croyait absolument pas à l'intérêt des habitants pour la fibre
      Second scandale : les nouvelles technologies pour ces gens ne veulent rien dire, ils n'ont aucun intérêt, et je pense qu'ils n'ont jamais occupé un poste de chef de projet pour pouvoir mener à bien ces choses. En revanche, sachez que Orange/Free/Bouygues peuvent très bien investir le réseau fibré mis en place par la filiale de SFR, ce n'est qu'une question de temps (disons d'ici 2022) car malheureusement le plateau Briard représentent une zone trop peu rentable pour les opérateurs. (9000 prises sur 5 villes ~360k€/mensuels, vous imaginez bien que ça demande trop d'effort au vu de l'étendu géographique pour un retour sur investissement léger). Il suffit d'aller consulter les contrats mis en place sur le site de Valofibre (filiale de SFR qui s'occupe de fibrer le plateau), et vous vous rendrez vite compte qu'un opérateur doit s'engager avec de fortes sommes d'argent pour proposer la fibre dans la zone.
      Troisième scandale : Les autres opérateurs ne s'intéressent pas à 9000 prises comme dis précédemment, il ne y aura de concurrence acharnées sur le plateau de Briard pour si peu à gagner. Attendons 2022.
      Quatrième scandale : Il faut plutôt se plaindre auprès du département pour ne pas avoir négocier pour un contrat Orange/SFR au lieu de le confier uniquement à SFR. Pour votre information, si SFR n'était pas venu fibrer et bien ... vous n'aurez vu la fibre que d'ici 2022 même si vous êtes à moins de 30km de Paris.

      Supprimer
    2. Villecresnes Avenir28 mai 2016 à 10:51

      Notre article visait surtout a souligner les insuffisances et les incohérences des élus dans la gestion de ce dossier, et par dessus tout la manière dont on a communiqué avec les Villecresnois.
      Sur le fond nous partageons votre analyse. Vous semblez bien connaitre ce secteur. En effet les grands opérateurs n'ont pas envie de mettre beaucoup d'argent sur une zone aussi peu dense. Ils ont intérêt à attendre l'ouverture libre czar ce sera gratuit pour eux. D'accord également avec vous sur le fait que la faute originelle est d'avoir choisi un seul opérateur pour l'équipement au lieu d'un ensemble groupé

      Supprimer
  2. Villecrenois depuis 3 ans, j'ai découvert à mon arrivée un débit ADSL aux standards de 1999 !!!! Il y en a peut être aussi certains aux commandes qui ont dormi pendant une dizaine d'années plutôt que de moderniser l'accès au haut débit...
    Bref, au nom de la contestation l'article n'est pas honnête dans le fond..
    En tout cas, le scandale n'est pas toujours où on le croit au premier abord !

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Villecresnes Avenir15 juin 2016 à 12:37

      Cher lecteur, vous avez la mémoire défaillante. Dès 2007, la Communauté de Communes du Plateau Briard, devant le refus des opérateurs d'investir sur notre territoire, avait entrepris des études d'amélioration avec une approche qui n'était pas la fibre, mais qui aurait néanmoins beaucoup amélioré la situation. La décision du CG94 a rendu caduque cette approche. Nous ajoutons à la fin de l'article que vous venez de commenter un article du Parisien, daté du 21 avril 2009, qui fait état de ces démarches.

      Supprimer