jeudi 3 mars 2016

A VILLECRESNES LA DÉMOCRATIE EST GRAVEMENT EN DANGER


Nous venons de démontrer, à propos de l'audit, que monsieur Guille, maire de Villecresnes, était capable de beaucoup de comportements indignes tels que mentir sans vergogne et dissimuler des documents pour éviter d'être pris la main dans le sac.

Voici ce que nous découvrons encore !

Nous avons eu accès au dossier concernant l'implantation d'un mât-antenne accordée à la société FREE MOBILE, et voici les faits : 
  • Le 10 avril 2015, monsieur le maire de Villecresnes, soumet au vote du conseil municipal une délibération l'autorisant à signer une convention avec l'opérateur FREE MOBILE, en vue de l'implantation d'un relais de téléphone mobile sur le site communal des ateliers de Beaumont. Au cours du débat qui précède le vote il affirme“ que le projet consiste à ajouter un râteau supplémentaire au mât déjà existant sue ce site”
  • Premier comportement gravissime pour un maire : la convention dont il était question dans la délibération était déjà signée depuis le 3 février 2015, donc sans autorisation de l'assemblée délibérante, donc dans l'ILLÉGALITÉ.
  • Deuxième problème grave du point de vue de la moralité et du respect des institutions et des citoyens : Alors qu'il affirme aux élus que seul un râteau supplémentaire sera implanté sur le mât existant, les échanges de courriers avec FREE MOBILE ainsi que la convention et son plan annexé prouvent que la construction du second mât et des installations techniques correspondantes sont envisagés depuis juin 2014.
Comme d'habitude, contrairement à la municipalité, Villecresnes Avenir n'avance pas d'informations sans preuves. Les voici :
Nous invitons tous les Villecresnois  qui auraient à connaître de tels agissements à nous alerter, car c'est ensemble que nous forcerons ce maire à se comporter dignement tant vis à vis des personnes que des institutions.






2 commentaires:

  1. Et le pire de l'histoire, c'est que nous ne voyons aujourd'hui que la partie émergée de l'iceberg...
    Les dégâts ne se mesureront vraiment qu'à l'issue de cette mandature malheureuse.
    Ceux qui ont élu cette liste devront assumer toutes les erreurs commises en leur nom et je n'aimerais pas être à leur place à ce moment là !

    RépondreSupprimer
  2. Puisqu'on parle de démocratie, je viens de m’apercevoir que nous en manquons cruellement à Villecresnes.
    Je suis ancien combattant d’Algérie et je me rends chaque année au monument aux morts de Villecresnes pour commémorer l'anniversaire du cessez-le-feu de cette sale guerre.
    Je suis donc allé ce samedi devant la mairie pour y retrouver les autres anciens combattants.
    Une poignée d'entre eux s'y trouvait avec deux drapeaux et l'ancien maire Monsieur Gravelle revêtu d'une écharpe tricolore.
    Surpris de ne voir aucun autre officiel de la mairie je me suis entendu répondre que c'était "normal" car le maire n'avait pas autorisé cette manifestation car le 19 mars ne serait pas une date très bien vue par cette équipe municipale.
    Je suis offusqué et très en colère devant un tel mépris affiché par cette municipalité à l'égard de ses administrés.
    Cette date du 19 mars a une réelle signification tant pour ceux qui en sont revenus et qui ont attendu la fin de la guerre pendant de longs mois, que pour ceux dont nous honorons la mémoire et ce n'est pas parce que Monsieur Sarkozy déjà en campagne et à la pêche aux voix d’extrême droite a lancé une nouvelle polémique sur ce sujet que le maire de Villecresnes doit s'asseoir sur une loi de la République.
    Comment un maire peut-il administrer sa commune au mépris des lois ?
    Comment est-il possible qu'aucune autorité de l'Etat ne lui en fasse le reproche ?
    Comment peut-on imaginer que le premier magistrat de la commune donne ainsi le mauvais exemple à ses concitoyens en tournant le dos à la Loi ?
    Pouvez-vous relayer ma colère auprès des Villecresnois et pouvez-vous également questionner le maire sur ce manquement incompréhensible de respect aux jeunes appelés morts pour la France dont les noms figurent sur le monument aux morts de la commune ?
    Je vous en remercie par avance.

    PS - Je ne souhaite pas donner mon nom pour des raisons que vous comprendrez, et je vous prie de m'en excuser.

    RépondreSupprimer