dimanche 21 février 2016

Audit financier : les petites médiocrités de monsieur Guille


Nous avons pu prendre connaissance du rapport d’audit sur les finances communales réalisé au printemps 2014 et que le maire a largement utilisé pour dénigrer la gestion de l’équipe précédente.

Nous sommes arrivés au terme de longs mois de demandes, de refus, de requête auprès de la CADA assorti d’avis positif, de persistance de refus, et finalement de plainte auprès du tribunal administratif, conclue par une condamnation ferme des décisions du maire, malgré une défense confiée à des avocats spécialisés et onéreux. Quelle bataille, mais aussi quelle victoire !

Une attitude aussi entêtée avait forcément une raison. Laquelle ?

Les réponses apparaissent lorsque l’on parcourt le document. Elles se nomment mensonges, omissions, déformations de propos, distorsions de faits, utilisation sélective du travail du cabinet KOPFLER. Une utilisation partiale, dont Monsieur Guille espérait sans doute qu’elle viendrait, à posteriori, justifier ses affabulations de campagne.

Quoi de plus simple que de faire référence à un document pompeusement qualifié d'“EXPERTISE” pour dénigrer l'équipe précédente et d'en interdire ensuite l'accès pour cacher que l'on a tripatouillé la réalité. A la portée de n'importe quel petit acteur !

C'est raté, même s’il nous aura fallu un an et demi pour pouvoir accéder à cette étude réalisée sur fonds publics.

Voici notre analyse du contenu de ce rapport. Pour en faciliter la lecture, les phrases directement extraites du rapport d’audit sont écrites en bleu. et celles tirées de l'article de monsieur Guille d'octobre 2014, sont en gras noir.

Lire l'audit dans son intégralité (**)

Facture payée pour l'audit (à laquelle il faudrait ajouter les honoraires d'avocats)

Lire notre analyse comparative de l'audit et de l'article partial de monsieur Guille, 

(**) = (Dans un souci de confort de lecture le surlignage vert émanant de l'équipe actuelle qui figurait sur le rapport mis en ligne a été supprimé via adobe)

3 commentaires:

  1. "Le mensonge est la seule et facile ressource de la faiblesse". Stendhal ne connaissait pourtant ce bon monsieur Guille qui a bâti sa campagne et son élection sur le mensonge !
    Parce qu'il n'avait rien à proposer aux Villecresnois, il a érigé le mensonge et la duperie en programme electoral.
    Mais qu'on se rassure, le mensonge finit toujours par revenir dans la figure de celui qui l'a prononcé et il restera comme une tache indélébile qui ressortira malgré tous ses efforts pour le faire disparaitre.
    Ce maire est indigne car il a trompé la confiance de ses électeurs.

    RépondreSupprimer
  2. C'est ahurissant !
    Vous devriez diffuser largement votre analyse à l'ensemble de la population de Villecresnes.
    Ceux qui n'ont pas voté pour lui ne sont pas étonnés mais tous ceux qui ont porté ce maire pour 6 ans aux responsabilités doivent savoir qu'ils ont été dupés et que leur vote a servi à élire un homme sans scrupule.
    Continuez vos actions, les Villecresnois vous soutiennent.

    RépondreSupprimer
  3. La vérité éclate enfin au grand jour!!! ce foutu audit que tout le monde attendait nous dévoile le coté obscur de notre Maire.
    On comprend mieux maintenant son entêtement a refuser de le produire en public.Il est désormais au pied du mur de ses mensonges et son incompétence apparait dans sa plénitude.
    Triste personnage qui n'hésite pas a dépenser les deniers municipaux aux fins de se faire représenter par un cabinet d'avocats, alors que sa cause était perdue d'avance au regard de la Loi.
    La hausse immodérée des impôts locaux n'était pas du tout justifiée, mais cela on le savait déjà.
    Etc, etc....
    Bref un monument d'insuffisance ou de suffisance (rayer la mention inutile) tous azimut!!Ce Monsieur n'a pas et de loin la capacité a gérer correctement une commune telle que Villecresnes. Le gros problème est qu'il va falloir encore le supporter pas loin de 6 ans avec le cortège d'erreurs de gestion et de choix discutables qu'il ne manquera pas de laisser a la fin de son mandat.
    En attendant, rendez vous au prochain jugement du tribunal administratif, notre homme n'est guère avare de persévérance dans ses fourvoiements récurrents.
    Je ne parlerai même pas de son équipe, rien a attendre de positif à ce niveau.
    En résumé, nous, citoyens habitant Villecresnes , sommes vraiment très mal partis avec la Dream team de notre Maire.

    RépondreSupprimer