jeudi 7 janvier 2016

Les censeurs frappent à nouveau


Le groupe Villecresnes Avenir a fait parvenir le 7 décembre dernier, une tribune destinée à être publiée sur le site internet de la ville, conformément au règlement intérieur du conseil municipal. A ce jour, elle n'est toujours pas mise en ligne et aucune explication n'a été fournie à nos élus.

Cette tribune avait pour objectif d'informer les Villecresnois de la condamnation, par le tribunal administratif, des pratiques restrictives du maire et de son administration, quant au droit d'expression de l'opposition. On pourra lire la tribune en cliquant sur ce lien.

Cliquer sur l'image pour voir un extrait du jugement

Est-il nécessaire de préciser que les premières victimes d'un tel comportement sont les lecteurs du site eux-mêmes, privés ainsi d'une information dont eux seuls ont le droit de dire si elle les intéresse ou pas. Nous, nous considérons important que les administrés sachent que les pratiques de leur maire et de ses complices sont jugés illégales par la Justice.

Qu'en sera-t-il, la semaine prochaine, lorsque le même juge administratif condamnera de nouveau et sévèrement, Monsieur notre maire pour son refus de communiquer l'audit financier dont il parle tant ? Et pourtant il aura dépensé beaucoup d'argent (de la commune bien sûr) pour éviter ce nouveau camouflet. Le jugement nous sera communiqué dans quelques jours, mais voici l'avis du rapporteur public : "Annulation de la décision de refus de communiquer de la commune de Villecresnes par méconnaissance des dispositions de l'article 1er de la loi du 17 juillet 1978. Injonction à communiquer l'audit financier de 2014." 

Recours d'administrés contre des décisions non conformes, rappel à l'ordre par le Préfet, condamnation par la justice administrative, avis négatifs de la CADA sur ses pratiques opaques, visé par une plainte pour diffamation publique, voilà le triste bilan de la gouvernance antirépublicaine de Monsieur Guille. 

Il lui aura échappé, qu'un élu doit respecter les lois et les valeurs de la République, et être irréprochable. Il y a des personnes qui tardent à se mettre à niveau.


1 commentaire:

  1. Pas du tout étonnant lorsque l'on connait un peu le Maire.
    Cependant ce petit manège ne pourra pas durer bien longtemps, à force de retours négatifs provenant d'horizons divers et surtout officiels, est ce qu'un préfet peut laisser perdurer une telle gabegie dans l'administration d'une commune de 10000 habitants??
    Par contre un article de fond sur le style de gouvernance de la mairie serait le bienvenu dans un quotidien, et à terme un entrefilet dans le CAnard Enchaine..
    S'il ne se passe rien de concret, c'est à n'y rien comprendre..
    Pourtant les casseroles s'accumulent aux basques de notre Maire.

    RépondreSupprimer