mardi 29 septembre 2015

Premier bilan du rassemblement et de la pétition contre le nouveau plan de circulation

Une pétition contre le nouveau plan de circulation de la Mairie recueille plus de 1 000 signatures !
Plus d'une centaine de ces pétitionnaires s'est réunie devant la mairie de Villecresnes samedi 26 septembre 2015.

Une délégation des habitants de Villecresnes a été reçue par le maire M. Guille et M. Villa, maire adjoint à la sécurité.

La délégation s'est présentée comme représentant tous les quartiers de Villecresnes et ce, dans une stricte neutralité politique. Elle a exprimé avec force le refus par la population du plan actuel de circulation le considérant comme discriminatoire pour un grand nombre d'habitants, accidentogène en différents endroits et parfois même incompréhensible.
Ce plan met en péril à la fois l'avenir de nombreux commerces et apporte de graves nuisances aux riverains. Il a été réalisé à la hâte et sans concertation réelle avec la population.

A partir de ces constats, la délégation a exprimé au maire de Villecresnes de fortes attentes :
  • une décision rapide de mise en double sens de la rue du Lieutenant Dagorno,
  • la création d'une commission municipale comprenant des membres de la majorité, de l'opposition, des citoyens et des professionnels de gestion des flux de circulation,
  • la tenue de véritables réunions publiques et de réunions de quartier où les habitants pourront s'exprimer librement afin de faire valoir leur point de vue,
  • l'engagement d'un nouveau plan de circulation abouti avant la fin d'année,
  • enfin une concertation plus large étendue aux communes du Plateau Briard pour mettre en œuvre de manière durable un plan de circulation intercommunal prenant en compte une diminution des nuisances vécues dans les zones d'habitation.

Ces décisions doivent respecter une logique d'équilibre des flux entre les quartiers des différentes villes, réduire l’empreinte carbone, sauvegarder le tissu économique et social essentiel du commerce local, protéger les piétons comme les cyclistes et plus généralement les personnes fragiles, les enfants, les seniors et les personnes handicapées.

Le maire s'est tenu aux réponses suivantes :
  • une décision interviendra pour la première semaine d'octobre sur l'actuel plan de circulation avec une mise en œuvre très rapide,
  • un deuxième train de décisions d'ajustement aura lieu dans les semaines suivantes prenant en compte les remarques faites par les habitants et pétitionnaires (cf. les commentaires issus de la pétition en ligne)
  • différentes réunions de quartier seront organisées avant la fin de l'année afin de prendre en compte l’avis des habitants sur des ajustements ultérieurs ou modifications, pour des décisions rapides ou planifiées si celles-ci demandent à être budgétées,
  • il partage le point de vue de la délégation sur l'aspect critique des flux de circulation traversant le plateau Briard et empruntant les rues de notre commune, et souhaite agir pour les diminuer.

Enfin, messieurs Guille et Villa ont été alertés sur le problème de la circulation des poids lourds, sur les vitesses excessives et non contrôlées des véhicules (automobiles et motos), sur le rôle de la police municipale, sur les lieux accidentogènes, et globalement sur la difficulté de communication de la mairie vers ses administrés.

En fin d'entretien, la délégation a précisé à M. le maire et à son adjoint que les habitants resterons très attentifs et fortement mobilisés dans l'attente des décisions prises, dans le respect du calendrier annoncé et qu'ils seront toujours disponibles pour dialoguer sur ce sujet ou sur d'autres.

Les représentants du « collectif plan de circulation » (Patrick Farcy et Jean-François Joly) seront très attentifs au suivi de la révision de ce plan, notamment en assistant aux conseils municipaux qui aborderont le sujet.

Constatons qu'à ce stade, le maire s'est contenté de recevoir une délégation de deux personnes. Il aurait pu directement sur les marches de la mairie dialoguer avec la population mais a choisi de ne pas le faire.
La portée des décisions devant intervenir lors de la première semaine d'octobre est encore assez floue, de même que le second train de décisions formulé avec un calendrier vague. Enfin plus inquiétant, il n'a formulé aucun engagement quant à une véritable discussion de révision du plan de circulation au sein d'une commission constituée d'élus de la majorité comme de l'opposition, d'habitants, et de professionnels experts, responsables et indépendants.
L'opposition municipale 'Villecresnes Avenir' lors du conseil municipal du 30 juin dernier s'était déjà élevée vivement lors d'une 'Déclaration Préalable' contre les graves risques d'accidents à venir et les gènes permanentes que devront subir les habitants de Villecresnes. 
Il aura fallu près de trois mois à la mairie et à son maire pour s'en rendre compte, alors même que les premiers bouchons se sont déclarés dès le premier jour de mise en service de ce nouveau plan de circulation. 
Espérons que la raison finira par l'emporter ! 

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire