dimanche 3 mai 2015

L'ancien coprésident du quartier centre, réagit aux propos du maire

A la demande de son auteur, Claude DAPEI, nous publions l'article ci-dessous, qui traite des comités de quartier



Les élus de l'opposition municipale avaient posé la question suivante sur les Comités de Quartiers (telle que publiée sur le site de Villecresnes-Avenir):
"La précédente municipalité avait mis en place les comités de quartiers dès son entrée en fonctions. Cette forme de démocratie participative avait formidablement bien fonctionné et de nombreuses propositions avaient été soumises aux responsables municipaux débouchant le plus souvent sur des réalisations à la satisfaction des Villecresnois.
Avez-vous toujours l’intention de les réactiver comme vous le disiez dans votre profession de foi d’avant les élections et dans l’affirmative, quand comptez-vous passer à l’action ?
Comptez-vous, comme c’était le cas précédemment instaurer une co-présidence entre un élu et un citoyen ?
Enfin, comptez-vous tout mettre en oeuvre pour leur assurer de réelles compétences et une totale indépendance, conditions essentielles pour qu’ils soient crédibles ?"
Monsieur le Maire de Villecresnes y a apporté la réponse suivante (extrait d'une vidéo publiée sur le même site de Villecresnes-Avenir) :
"Nous n'avons pas pour ambition de créer des groupes défendant tel ou tel intérêt, voire une idéologie particulière. Ce qui nous intéresse, c'est une concertation globale pour une vision d'ensemble car nous savons qu'au sein d'un même quartier les intérêts de chacun peuvent diverger.
Il n'est donc pas question de nommer ou de faire élire un vice-président, puisque c'est une suggestion qui nous a été faite, qui serait le porte-parole de tout le quartier et pourrait être en contradiction avec d'autres.
En revanche, certaines personnes sont naturellement assez actives dans leur quartier et deviennent de fait nos interlocuteurs  privilégiés dans l'intérêt de tous.
En ce qui concerne les intérêts de chacun dans son quartier spécifique, sachez que les adresses mail des référents sont disponibles sur le site internet et que nous répondrons systématiquement à leurs demandes ou à leurs questions".
En tant qu'ancien coprésident du Comité de Quartier Centre, je souhaite réagir à cette réponse.
Tout d'abord, je tiens à dire qu'un Comité de Quartier n'est pas une réunion d'intérêts contradictoires en vue de défendre des intérêts particuliers mais une réunion de bénévoles ayant pour but d'œuvrer pour l'intérêt général des résidents de leur quartier et au-delà, de l'intérêt général de la commune.
Monsieur le Maire se fait une idée pour le moins réductrice de la démocratie participative en n'y voyant que l'aspect opportuniste du chacun pour soi et du tant pis pour les autres.
Je m'insurge en entendant le Maire dire que les Comités de Quartiers défendaient "une idéologie particulière" ! De quoi parle-t-il ? Que veut-il dire ?
Idéologie : Ensemble plus ou moins cohérent des idées, des croyances et des doctrines philosophiques, religieuses, politiques, économiques, sociales, propre à une époque, une société, une classe et qui oriente une action.
L'article 6 de la charte régissant les Comités de Quartiers stipulait : "Neutralité et Obligations - les Comités de Quartiers agissent en respectant une totale neutralité politique, religieuse et philosophique…"
Le Maire devrait clarifier son discours. De quelle idéologie particulière veut-il parler ? Veut-il sous-entendre une quelconque connivence entre les Comités et la Mairie ? Veut-il laisser penser que certains membres des Comités de Quartiers professaient des idées politiques favorables à la municipalité d'alors ? Veut-il suggérer aux Villecresnois que nous n'étions que des valets au service du "maître" ? ou pire encore ?...
Je ne veux pas être le porte-parole des autres Comités de Quartiers mais je peux témoigner sans crainte d'être contredit par qui que ce soit de l'indépendance et la neutralité des membres du Comité de Quartier Centre à l'égard de toute pression ou manipulation extérieure et notamment de membres de l'équipe municipale ou de groupes de pression quels qu'ils soient (je signale que par respect des termes de la charte, un membre qui a tenté d'introduire la politique dans le Comité a été exclu par ses pairs).
Je veux également préciser, et c'est essentiel, que chaque comité était animé par deux coprésidents ; un élu désigné par la commune et un citoyen, membre du Comité de Quartier proposé et élu par les autres membres du Comité.
Le coprésident citoyen n'était donc en aucun cas un "vice-président" aux ordres, dépendant hiérarchiquement du coprésident élu et donc de la mairie mais un citoyen à part entière, libre de tout engagement à l'égard de la municipalité. Il n'était donc pas "le porte-parole de tout le quartier" mais la caution citoyenne et démocratique du Comité.
Les propositions adressées à la municipalité par le Comité de Quartier étaient consensuelles et ne pouvaient être en "contradiction avec d'autres" et donc "les intérêts de chacun (ne) pouvaient diverger"
Monsieur le Maire n'a donc des Comités de Quartiers qu'une vision étroite et sans commune mesure avec ce qu'ils représentaient réellement pour la précédente municipalité et pour les citoyens bénévoles qui y participaient.
Monsieur le Maire a également une vision inquiétante des futurs Comités de Quartiers lorsqu'il dit : "En revanche, certaines personnes sont naturellement assez actives dans leur quartier et deviennent de fait nos interlocuteurs privilégiés dans l'intérêt de tous."
Que veut-il dire ? A qui pense-t-il ? Qui sont ces personnes assez actives ?
Des sympathisants de cette équipe, des militants ayant œuvré à la victoire du Maire ?
A l'idée que ces personnes deviendraient des "interlocuteurs privilégiés", il y a toutes les raisons de s'inquiéter des conséquences, de possibles arrangements entre amis, de renvois d'ascenseur et de douter de leur parfaite indépendance.

Je veux enfin rappeler à Monsieur le Maire que lors de sa prise de fonctions, je lui ai fait remettre par une de ses adjointes le bilan des propositions et actions du Comité de Quartier Centre durant les années de la mandature précédente et qu'à sa lecture il a eu la démonstration parfaite de son utilité, de son efficacité et de son mode de fonctionnement très éloignés de ce qu'il a laissé entendre par sa réponse.

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire