samedi 25 avril 2015

Tribune d'avril 2015 - Retour en arrière

Notre ville comptait en 2014 près de 10 000 habitants et 6567 électeurs.

Le questionnaire proposé aux Villecresnois a reçu 542 réponses. Rien ne prouve que les 542 soient des personnes différentes (plusieurs réponses étaient possibles). Sur 542 réponses, 71 % sont favorables au retour du 50 km/h dans certaines zones de la ville. Si on se livre à un calcul simple, il y a donc 385 avis, soit 5,85 % des électeurs.

Demander l’avis de ses administrés est louable… Tenir compte des avis exprimés l’est tout autant… Ériger une consultation informelle en référendum va à l’encontre de la loi républicaine qui précise bien les modalités d’une telle consultation. Il ne saurait donc être légitime de s’appuyer sur les 542 réponses au questionnaire concernant la circulation pour en  tirer une justification quelconque.

Depuis la mise en place de la limitation à 30 km/h, aucun accident corporel grave n’a eu lieu, alors que nous déplorions chaque année un ou plusieurs accidents graves, voire mortels. Partout, les équipes municipales prennent des mesures de réduction de la vitesse. À Nogent par exemple, la totalité du territoire municipal vient de passer à 30 km/h après constatation de la disparition des accidents dans toutes les parties de la ville où cette vitesse est en vigueur.

Chez nous, l’originalité prime encore une fois : retour en arrière…

Les automobilistes des communes voisines pourront reprendre leurs vieilles habitudes et couper au plus court… par nos rues !

Nous venons de recevoir, sur ce thème, un article de Claude DAPEI. Le voici accompagné de la copie d'un article intéressant.

"Et si parfois les retours en arrière étaient annonciateurs d'innovation et de projets d'avenir...
Les Villecresnois se souviennent-ils d’un article intitulé "Civisme" paru en juin 2006 dans Villecresnes Magazine sous la plume d’Edouard Lopez, juste avant les élections municipales.
L'équipe de Pierre-Jean Gravelle (dans laquelle siégeait un certain Gérard Guille) envisageait déjà la limitation de la vitesse en ville à 30 km-h pour des raisons de sécurité évidentes...
Pierre-Jean Gravelle l'avait rêvé... Daniel Wappler l'avait fait... et maintenant Gérard Guille rêve de le défaire !!!
Ainsi va la vie locale à Villecresnes !
Claude Dapei”

1 commentaire:

  1. La seule solution pour faire front à cette municipalité incompétente qui utilise mal les deniers publics, qui démolit ce qui a été construit par le passé , qui prend des décisions irréfléchies pour l'avenir est d'adhérer au plus vite à l'association Villecresnes Avenir et d'aller à la prochaine Assemblée Générale !!!!! Allez les Villecresnois, ne vous laissez pas faire ! La résistance organisée est possible !!! Elle vous est proposée ! Et pour ceux qui regrettent d'avoir voté pour cette nouvelle municipalité, sachez que vous avez été trompé ! C'est une raison de plus pour vous rebeller !

    RépondreSupprimer