mardi 9 décembre 2014

L'avers et le revers d'une même médaille

AversCOTE FACE : des élus de la nouvelle majorité et leurs supplétifs (*) dans l’administration, qui ne reculent devant rien lorsqu’il s’agit de soigner leurs avantages et leur confort.
Petits rappels pour mettre les comportements en perspective :
  • La réfection du trottoir devant le domicile de l’adjointe aux travaux. Coût environ 12000 €
  • Le recrutement, par le maire, d’une directrice de cabinet à 6000 € par mois, un niveau de salaire qu’il refuse de justifier, et qui est inadapté à une ville de la taille de Villecresnes.
  • Le carburant consommé par cette même personne durant ses week-ends et ses vacances payé par le budget municipal, c’est-à-dire nos impôts
  • La création d’un poste nouveau de “secrétaire des élus” mis en place pour compenser l’incapacité de la plupart à utiliser les outils modernes de bureautique
  • Le vote, par et pour eux-mêmes, de frais de déplacement, de restaurant, alors qu’ils perçoivent déjà une indemnité que par ailleurs ils ont refusé aux élus de l’opposition, qui, eux, leur en avait attribué une pendant 6 ans.  
COTE PILE : les mêmes, animés du seul sentiment de vengeance, qui n’hésitent pas à “massacrer” les agents de la collectivité qu’ils soupçonnent d’avoir été appréciés de l’ancienne équipe. Plusieurs d’entre eux, malgré un travail intense, conclu par des résultats indiscutables, viennent d’être victimes de décisions non seulement injustes, mais contraires à l’esprit et à la lettre des règles qui régissent les primes des agents.
Probable organisatrice de ces décisions jamais justifiées, la dame à haut salaire, dont la situation matérielle est d’autant plus extravagante, qu’elle n’a encore rien prouvé, est décidemment peu regardante sur les principes et l’équité lorsqu’il s’agit d’elle-même.
Peut-être s’agissait-il de prendre aux uns ce que l’on avait promis à d’autres pendant la campagne ?
Nous avions institué la méritocratie. Monsieur Guille, lui, préfère manifestement la médiocratie.
 (*) Le mot peut sembler fort, car connoté historiquement, mais il est précis, voir le dictionnaire

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire