samedi 22 novembre 2014

Le BIDE des réunions de quartier !

CaptureDans Villecresnes le Mag’ de novembre on peut lire : “Vous avez été nombreux à participer aux réunions de vos comités de quartiers du 3 au 7 novembre. L'équipe   municipale s'attèle à répondre à vos questions et vos demandes émises lors de ces rencontres. Des  propositions vous seront présentées prochainement, elles tiendront également compte de l'analyse en cours du questionnaire " circulation, stationnement et sécurité”
Nous pourrions faire remarquer qu’il ne s’agissait pas, à proprement parler, de réunions de comités, puisque ceux-ci n’ont pas (encore) été installés par la nouvelle équipe, mais de réunions publiques de quartiers.
Quoi qu’il en soit, les membres de Villecresnes Ambition qui ont assisté à toutes ces assemblées sont loin, de partager le constat ci-dessus. En fait, si on fait abstraction des membres de notre équipe et des élus de la majorité, 10 à 15 personnes, tout au plus, ont assisté à chacune des séances. 3 ou 4 seulement pour celle consacrée au quartier centre.
Au cours de la mandature précédente les co-présidents de quartier étaient tous des adjoints au maire, et cela démontre l’importance que nous apportions à la démarche. Là, les élus “animateurs” avaient comme seule mission d’écouter et d’enregistrer. Ne connaissant rien des dossiers, ne résidant pas toujours dans le quartier dont ils avaient la charge, ils n’avaient rien à répondre mis à part une phrase vide de sens comme “nous analysons les problèmes dans leur globalité”. Ces réunions furent donc très décevantes, tant du point de vue de l’animation que de celui du contenu.
Il y eut néanmoins quelques moments intéressants à l’occasion de questions ou de remarques émanant de Villecresnois. Ainsi en fût-il :
  • De la mise en cause de la présence dans l’équipe municipale d’un couple d’adjoints, considérée anormale, voire amorale. Selon nous, elle souligne surtout la faiblesse du niveau global des compétences de cette équipe.
  • De la demande de trottoirs dans le quartier de la justice. Cette demande doit être rapprochée de l’incompréhension et de la colère, exprimées dans chaque quartier, quant au trottoir refait devant le domicile de l’adjointe aux travaux.
  • D’épisodes animés lorsque la nouvelle directrice de cabinet du maire perdit ses nerfs et intervint, par deux fois, dans le débat alors qu’elle n’était pas dans son rôle.
  • De l’impatience des résidents de CERÇAY à propos de la deuxième phase de réfection de l’avenue du Château
  • Des problèmes de stationnement et de circulation, sujet à propos duquel le maire s’apprête à prendre le contrepied de l’histoire en organisant un “grand bond en arrière”.
  • Du bruit des camions, des motos notamment sur le Mont-Ezard
Finalement la plupart des personnes qui avaient sacrifié une soirée pour répondre à l’invitation de la municipalité, se déclaraient très déçues du peu d’informations et de réponses précises obtenues.
Le mot de la fin revient à une habitante qui, en fin de réunion, interrogea les élus majoritaires présents “Avez-vous des projets ?” Elle n'obtint pas de réponse

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire