vendredi 23 mai 2014

Un premier “Villecresnes mag” creux !

Vendredi par courriel, à partir de lundi dans les boites à lettres, le “Villecresnes mag” de mai est enfin sorti.
Rappelons que celui d'avril avait été supprimé, ce que le maire justifie ainsi : “Pour des raisons de calendrier, nous avons fait le choix de prendre le temps de réaliser ce premier numéro de la mandature et de vous délivrer un magazine de qualité
Mais de qui se moque-t-on ?
En 2008, l'équipe Villecresnes Autrement avait, elle, eu le temps d'organiser un débat d'orientations budgétaires, et d'exposer ses actions prioritaires dès le numéro d'avril. Elle était prête et surtout elle avait des choses à dire.
Alors pourquoi la majorité actuelle a-t-elle mis 2 mois pour sortir son magazine ?
  • Est-il différent, de meilleure qualité ? Non.
  • Son contenu nous éclaire-t-il sur les prochaines décisions majeures de la nouvelle équipe. Pas davantage
Mis à part la présentation du nouveau conseil, la plupart des articles étaient dans les tuyaux depuis 2 mois.
Il n'y a qu'une explication à cette panne de communication : cette équipe ne sait pas quoi dire. Et après déjà 2 mois c'est très inquiétant.
Pourquoi ne pas annoncer les investissements annulés ou reportés? Peur des riverains et des usagers concernés sans doute.
Ce magazine nous délivre quand même deux informations hautement stratégiques :
La première confirme pompeusement, dans le mot du maire, que le feu d'artifice et la retraite aux flambeaux auront bien lieu le 13 juillet, privant ainsi du spectacle pyrotechnique, les Villecresnois qui prennent leurs congés en juillet.
La seconde parle de la 4eme Edition de la fête de Villecresnes. Mais quel abus de langage car la  fête telle que nous l'avions conçue est morte :
  • Supprimés le repas, les danses et le cinéma de plein air au parc du château le vendredi soir
  • Disparus les défilés organisés par les comités de quartier le samedi matin
  • Enterrée la fête de la musique et le pique-nique républicain du samedi midi et après midi
  • Déplacé le feu d'artifice qui suivait le grand concert organisé au Bois d'Auteuil.
Ne reste que le concert introduit nous dit-on par un discours du maire. Et encore parce que la commande en avait été passée avant les élections !
Ouah !! Quelle fête.
Alors attendons un mois et peut-être que le numéro de juin parlera de sujets importants.

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire