Affichage des articles dont le libellé est communiqués officiels. Afficher tous les articles
Affichage des articles dont le libellé est communiqués officiels. Afficher tous les articles

dimanche 15 mai 2016

COMMUNIQUÉ de MISE AU POINT


Les élus de Villecresnes Avenir ont consacré leur tribune d’opinion du magazine municipal de mai aux différents mandats exercés par le maire et aux indemnités qui y sont attachées. Ce dernier a choisi d’y répondre dans sa propre tribune. C’est son droit, comme c’est le nôtre de préciser notre pensée.

1.    Les mandats exercés par le maire et les sommes qu’il en tire ne sont pas un sujet tabou. Les Villecresnois ont le droit de savoir.

2.    Comme à chaque fois que le sujet le gêne, le maire utilise l’avantage que lui confère sa position de directeur de la publication pour contester nos affirmations dans le même numéro. Il connait nos textes avant d’écrire le sien, ce qui quand même très confortable. Encore convient-il ne pas user de subterfuges pour modifier la réalité.

3.    Notre texte visait surtout à établir le pourcentage de son temps que le maire dédie à sa ville. Selon ses propres chiffres, il ne serait que de 35% (935/2656). A condition, bien sûr, qu’il consacre pleinement à ses autres mandats le temps qui lui est payé. 

4.    Les chiffres que nous avons indiqués sont des chiffres bruts, les seuls qui fassent l’objet d'une publication officielle. Tous les documents auxquels nous nous sommes référés sont publics. Monsieur Guille, lui, évoque des sommes nettes. Raisonner en net montre bien qu’on s’intéresse d’abord au porte-monnaie.

5.   Il y a une différence de taille avec son prédécesseur dont un seul des mandats était indemnisé, le mandat de maire, de sorte qu’il percevait 2,5 fois moins que le maire actuel.


mardi 15 septembre 2015

COMMUNIQUÉ

Plusieurs élus de la précédente équipe municipale, dont l'ancien maire, ont déposé une plainte auprès du Procureur de la République près le Tribunal de Grande Instance de Créteil, contre Monsieur Gérard GUILLE, pour diffamation et calomnie.

Cette plainte fait suite aux propos qu'il a tenus publiquement lors du conseil municipal du 30 juin dernier, au cours duquel il avait violemment accusé les membres de l'ancienne majorité d'avoir emmené l'ensemble des dossiers en cours, à l'issue de leur mandat.

Cette accusation, gravissime dans son contenu, est sans fondement car, si les élus disposent de leurs propres versions de travail, les documents originaux sont gérés dans leur intégralité par les services. En particulier s'agissant du Bois d'Auteuil, expressément cité, toutes les pièces étaient détenues par l'agence CCU, pilote du projet.
A l’heure de la bureautique, pour emmener des dossiers, il faut emmener les serveurs.

Une déclaration de cette nature, faite publiquement par le premier magistrat de la commune, ne peut avoir pour seul but que de troubler l'opinion de certains habitants quant à la supposée véracité des faits.

Dans ces conditions, les élus mis en cause ont considéré que les propos tenus par Monsieur Gérard GUILLE, portaient gravement atteinte à leur image publique et à leur honneur, et ont décidé de s'adresser à la justice pour obtenir réparation du préjudice subi.

On pourra juger de l'attitude agressive du maire en visionnant la vidéo ci-dessous