Affichage des articles dont le libellé est Questions au maire. Afficher tous les articles
Affichage des articles dont le libellé est Questions au maire. Afficher tous les articles

samedi 16 septembre 2017

Nos questions pour la réunion du conseil municipal du 18 septembre 2017

Voici les questions que le groupe Villecresnes Avenir a fait parvenir au maire, pour qu'il y soit répondu au cours de la prochaine réunion du conseil municipal, prévue lundi 18 septembre 2017 à 20h30. Elles concernent la fête du sport et l'organisation du vide-greniers.

Comme d'habitude les réponses seront filmées et diffusées sur les réseaux sociaux.


Cliquer sur l'image

mercredi 21 juin 2017

Réponses aux questions posées au maire lors de la réunion du CM du 6 juin ( Deuxième partie)

Voici la suite des réponses vidéos apportées par le maire aux questions des élus du groupe Villecresnes Avenir lors de la séance du 6 juin.

Question N°4

Tout le monde en convient, le dernier salon d’art, de la culture et de la gastronomie n’était pas au niveau attendu et a subi de nombreuses critiques.
Toutes les communes préparent leur saison événementielle avec pour objectif de faire briller les initiatives dans des domaines aussi variés que l’art, la culture, l’artisanat, la gastronomie.
Quelles actions avez-vous engagées ou décidées afin que cette année Villecresnes retrouve la place qu’elle mérite et mette à l’honneur l’innovation et le talent ?


La question portait-t-elle sur le 14 juillet ou les jumelages ? Non elle portait précisément sur les événements tels que l'ex salon d'automne ou le vide-greniers.
Par cette réponse hors du cadre, le maire évite de nous dire qu"il a préféré annuler le salon art, culture et gastronomie faute d'élus capables d'en assurer l'organisation. Il se sera sans doute rappelé la colère des exposants l'an passé.
Son pessimisme quant aux capacités de ses élus est tel qu'il a également décidé de sous-traiter l'organisation du prochain vide-greniers à une entreprise privée.

Des lors n'est-il pas légitime, pour les Villecresnois, de se demander à quel titre certains de ses colistiers perçoivent leur indemnité ? Quel travail réalisent-ils exactement ? Ne s'agirait-il pas de responsabilités fictives pour des indemnités bien réelles ?

Question N°5

Lors de la cérémonie des vœux 2016, vous avez fait mention d’un projet de réalisation d’un centre d’accueil Erasmus + sur le site du Bois d’Auteuil, projet également mentionné dans un article du Parisien début Août.
Lors du conseil municipal du 14 Avril 2016, vous nous avez indiqué qu’un accord préalable a été signé avec la Mission locale du bord de Marne pour accueillir quelques étudiants étrangers (4 personnes venant en France pour l’EURO 2016 ont ainsi été hébergées sur le site du Bois d’Auteuil.)
Où en sommes-nous sur ce sujet valorisant pour Villecresnes :
  • Quel a été le montant des travaux de rénovation du bâtiment dit “salle cheminée”, ainsi que du petit pavillon connexe à ce bâtiment ?
  • Quel a été le montant de la subvention demandé à l’ANRU (l’Agence Nationale pour la Rénovation Urbaine) votée en conseil municipal le 2 Février 2016 et quel a été le montant effectif de la subvention ?
  • Combien de jeunes ont été hébergés dans le cadre du programme Erasmus + en plus des quatre de l’EURO ?



samedi 17 juin 2017

Réponses à nos questions du 6 juin (Première partie)

Voici, en vidéo, les réponses apportées par le maire aux questions posées par les élus du groupe Villecresnes Avenir au cours de la séance du 6 juin. Comme vous pourrez le constater au visionnage,  monsieur Guille fait preuve de plus en plus de légèreté dans son attitude, ce qui pourrait bien lui valoir un nouveau recours devant le tribunal administratif.

Question N°1

Lors du dernier conseil municipal, M. Debarry a indiqué que votre équipe ne faisait aucun clientélisme vis à vis des associations contrairement à la municipalité précédente. Approuvez-vous les propos de Mr Debarry ? Si oui, pouvez-vous nous apporter les éléments tangibles, décisions ou déclarations publiques, qui expliquent et justifient cette déclaration accusatoire ?


Le maire ne répond absolument pas à la question et lâche son adjoint à qui il “laisse la responsabilité de ses paroles”. Puis il se lance dans un discours hors de propos et finit par refuser de répondre à la question pourtant précise. Or, le règlement intérieur, auquel il se réfère si souvent, prévoit que les questions orales sont adressées au maire et à personne d'autre. La question lui sera donc reposée

Question N°2

Lors du dernier conseil municipal vous avez déclaré que l’ancien maire possédait une carte bleue nominative sur un compte de la mairie. Pouvez-vous nous faire part des éléments de preuve démontrant que votre prédécesseur était en possession d’une carte bleue nominative sur un compte de la mairie ?


 Dans cette réponse, monsieur Guille ment stupidement et sans aucun scrupule.  Voici les documents qui le prouvent. Il s'agit :
  1. De la décision officielle, (cliquer pour lire) enregistrée en préfecture et présentée au conseil municipal. Dans ce document il est question non pas 3 cartes bancaires, mais de 1 à 3 cartes, ce qui est tout à fait différent.
  2. Du contrat établi avec la Caisse d'Epargne, (cliquer pour lire) qui fait apparaître l'ancien maire comme responsable du programme, mais qui attribue seulement deux cartes : une au DGS et une autre au Directeur financier.
Il est difficile d'imaginer que les services aient été incapables de fournir ces documents au maire. Il aura donc choisi de travestir la vérité, comme il y a quelques mois à propos de l'audit. 

Question N°3

Nous sommes début juin et la fin de l’année scolaire arrive à grand pas. Des familles nous ont sollicité afin de s’organiser à la rentrée. Avez-vous pris votre décision concernant les rythmes scolaires de l’année prochaine. Si oui laquelle ?


Ainsi nous apprenons qu'il est interdit aux Villecresnois de s'adresser aux élus d'opposition et que nous sommes priés de fournir les noms de ceux qui ont osé le faire. Démocratie Guillienne ! 
Notre réponse : “Monsieur Guille, allez au diable ! D'une part les Villecresnois sont libres de choisir les élus auxquels ils font confiance. D'autre part nous ne sommes pas des délateurs et pas non plus en 1941” 

Suite des réponses dans 48 heures

lundi 5 juin 2017

Les questions de Villecresnes Avenir lors du conseil du 6 juin 2017

Voici les questions que le groupe Villecresnes Avenir a fait parvenir au maire en vue de la réunion du conseil municipal du 6 juin 2017

Comme d'habitude les réponses seront filmées et publiées sur ce site


Cliquer sur l'image pour prendre connaissance des questions

dimanche 14 mai 2017

Les questions de Villecresnes Avenir lors du conseil du 18 avril 2017

Voici les questions posées par les élus de Villecresnes Avenir à l'occasion de la réunion du conseil municipal du 18 avril et les réponses apportées par le maire.

1ère question:

L’article R.2321-2 du CGCT, prévoit que le conseil municipal doit obligatoirement constituer des provisions notamment dans les cas de l'ouverture d'un contentieux en première instance contre la commune. Ces provisions doivent être constituées à hauteur du montant estimé par la commune de la charge qui pourrait en résulter en fonction du risque financier encouru et devraient figurer au chapitre 68 des dépenses de fonctionnement.
 De nombreux contentieux ont été engagés contre la commune. Nous sommes donc surpris de constater que vous n’avez constitué aucune provision ce qui n’est pas conforme au Code Général des Collectivités Territoriales.
Pouvez-vous nous communiquer le nombre exact de contentieux introduits contre la commune pour chacune des catégories suivantes :
  • Urbanisme
  • Personnel
  • Autres
 Pouvez-vous nous expliquer la raison de l’absence de provision ?


Commentaires : 29000 € de frais d'avocat depuis son arrivée aux affaires c'est un record dont la faute n'incombe pas aux plaignants mais à ceux qui ne respectent pas la loi. Un grand nombre de ces contentieux ont été perdus par M. Guille

2ème question :

L’article 14 de la Déclaration des Droits de l’Homme et du Citoyen dit “ Tous les Citoyens ont le droit de constater, par eux-mêmes ou par leurs représentants, la nécessité de la contribution publique, de la consentir librement, d'en suivre l'emploi, et d'en déterminer la quotité, l'assiette, le recouvrement et la durée.”

Dans le cadre de ce texte, nous vous demandons de nous dire si vous-même ou un de vos colistiers disposez toujours d’une carte bancaire assise sur les finances communales ? Dans l’affirmative nous souhaitons connaitre, de manière exhaustive, la liste des dépenses effectuées par ce moyen en 2016. 

Commentaires : Encore un mensonge car dans la précédente mandature le maire ne possédait pas de carte bancaire. Seuls le DGS et le directeur financier en avaient une. Par ailleurs les élus d'opposition ont le libre choix de leurs questions et n'ont pas à les justifier.

3ème question

Une information est parue dans la presse locale indiquant que la Métropole du Grand Paris avait attribué des subventions pour un montant total de 1.4 millions d’euros aux villes du Val-de-Marne
Pourquoi Villecresnes n’a-t-elle bénéficié à ce jour d’aucune subvention ?


lundi 17 avril 2017

Brèves


Colère contre SFR
Voici le message d'un Villecresnois relevé sur Facebook et qui en dit long sur le respect accordé par cet opérateur vis à vis de notre ville et de ses habitants.
"Un coup de gueule contre SFR qui se moque de ces nouveaux clients fibre. En effet une coupure de ma ligne téléphonique à eu lieu il y a 3 semaines et j'attends toujours d'être rappelé par un supposé service technique de niveau 3 pour résoudre ce problème. Ne croyez jamais ce que l'on vous dit au téléphone : "on vous rappelle dans les plus brefs délais" , " nous mettons tout en œuvre pour résoudre votre problème" ..... Ce sont des menteurs !"

Message adressé par un autre Villecresnois à Villecresnes Avenir
"Cela fait au moins la dixième fois que je vous contacte à ce sujet, la municipalité et Valofibre idem...
Je sais que vous n’êtes pas aux manettes malheureusement mais vous êtes peut-être les seuls avec Pierre-Jean Gravelle à pouvoir faire avancer les choses.
C'est réellement à se taper la tête contre les murs.
L'échéance pour l'aérien à Villecresnes avait été placée très tard, à mars 2017.
Et pour la rue Edouard Branly, nous sommes presque à la mi-avril et pas l'ombre d'un technicien de la fibre optique.
Aucun point ni excuse de la mairie, rien, le néant...
Toute cette histoire est un cauchemar!
Cordialement."

Nos concitoyens sont de plus en plus nombreux à éprouver le sentiment d'être abandonnés à leur sort par la mairie.

Le respect de l'esprit républicain par la majorité
Une invitation à participer à une réunion de la commission urbanisme, préalable à la tenue du conseil du 18, a été envoyé la veille pour le lendemain.

Cliquer
Y a-t-il de meilleure manière de dire je vous "em....." que celle-ci ?

Guille conteste la démarche du juge mais pas ses déclarations diffamatoires.
Tout le monde sait que le maire est en examen et au bord de la correctionnelle pour avoir diffamer gravement l'équipe précédente. Pris de panique M. Guille a demandé à son avocat de contester, non pas les faits, mais la procédure, en s'appuyant sur une jurisprudence de 1880 ! Objectif : obliger le juge à reprendre l'instruction et gagner ainsi du temps. Le dossier sera examiné par la chambre de mise en accusation de la cour d'appel de Paris le 19 avril.
Mais M. Guille savez-vous que, contrairement au Président de la République, un maire n'a pas d'immunité pendant son mandat ?

Les questions de Villecresnes Avenir pour la réunion du conseil du 18 avril
Voici les questions que le groupe Villecresnes Avenir a fait parvenir au maire, pour la réunion du conseil municipal, 13 mars 2017


Cliquer pour lire les questions

mercredi 29 mars 2017

Les questions orales de nos élus lors du conseil municipal du 13 mars

Voici les questions que le groupe Villecresnes Avenir a fait parvenir au maire, pour la réunion du conseil municipal, 13 mars 2017

Cliquer pour lire
Voici, en vidéo,  les réponses qui y ont été apportées.


jeudi 8 décembre 2016

Conseil municipal du 21 novembre 2016 : les réponses du maire à nos questions orales

Voici les vidéos des réponses du maire aux questions que nous lui avons posées lundi 21 novembre

Question N°1

Des habitants de la rue Cavaillès se sont élevés récemment contre votre décision d’autoriser la construction de 4 pavillons sur un espace réputé inconstructible. Pourtant le PLU de Villecresnes possède dans cette zone, un secteur de paysage à préserver.
Nous souhaitons donc que vous expliquiez qui a pris la décision de passer outre cette disposition et pourquoi ?


Notre commentaire : Pas de réponse à la question précise que nous posions mail il ne nie pas qu'une attention plus grande aurait pu être apportée à ce dossier. Au final pour lui, “c'est tant pis pour les riverains, ils n'avaient qu'à déposer un recours !”

Question N°2

Le 27 juin, vous nous avez déclaré avoir écrit au procureur de la république et avoir déposé plainte contre X à propos de la revente de matériaux de récupération par certains agents municipaux. Nous sommes étonnés qu’aucune action n’ait été engagée depuis.
Pouvez-vous communiquer une copie du récépissé de dépôt de cette plainte aux membres du conseil municipal ?


Notre commentaire : Nous persistons et signons. Si une plainte avait vraiment été déposée une enquête aurait été diligentée. Le refus de M. Guille de communiquer le récépissé de dépôt de plainte laisse planer beaucoup de doutes. Le maire semble embêté par cette affaire. Pourquoi donc ? Affaire à suivre.

Question N°3

De nombreux Villecresnois sont dans l’incertitude la plus totale quant à la date à laquelle leur quartier sera éligible à la fibre optique. Que l’interlocuteur soit VALOFIBRE, SFR ou la MAIRIE la réponse est toujours imprécise et ce n’est pas acceptable.
Pourquoi la municipalité (élus ou services) sont-ils incapables de fournir des réponses précises comportant un calendrier d’équipement pour chaque rue ?


Notre commentaire : Comme d'habitude M. Guille se défausse sur d'autres en l'occurrence le conseil départemental et Valofibre. Mais la vraie question qui lui était posée et à laquelle il ne répond pas est : “Pourquoi, vos services et vous-même, laissez-vous  les Villecresnois se débrouiller seuls face à cet embrouillamini ?”

Question N°4

A ce jour, aucune information ne figure dans les documents officiels présentés au conseil municipal sur votre décision de mettre fin au contrat de Madame CREPEY.
Il semblerait que vous soyez néanmoins sur le point de recruter un nouveau DGS.
Pouvez-vous confirmer ou infirmer cette information et le cas échéant nous dire de qui il s’agit ?


Notre commentaire : M Guille ment (encore) aux membres du conseil municipal, car en réalité il a déjà recruté son futur DGS. Celui-ci se nomme M. BASSOULET. (info Villecresnes Avenir). Il est d'ailleurs urgent qu'il arrive pour préparer le DOB et le budget 2017, compte tenu de l'incapacité de l'adjoint aux finances et du maire lui-même à faire le travail.

Question N°5

A la suite de la démission de trois des quatre administrateurs du CCAS nommés par vous-même en 2014, et devant l'obligation de rétablir une parité entre les membres nommés et les administrateurs élus, quelle publicité comptez-vous faire pour informer les Villecresnois et les associations ? Avez-vous l'intention de passer outre la publicité par affichage administratif pourtant légalement obligatoire ?  Avez-vous l'intention de faire une publicité sur le site internet de la ville ?



Notre commentaire : M Guille administre une nouvelle preuve de sa méconnaissance des dossiers. En effet la loi est très claire “Les membres nommés sont désignés par arrêté du maire.  Parmi ces membres, doit impérativement figurer: - un représentant des associations œuvrant dans le domaine de l’insertion et de la lutte contre les exclusions, - un représentant des associations familiales désignées sur proposition de l’UDAF, - un représentant associations de retraités et de personnes âgées du département, - un représentant des associations de personnes handicapées du département
C'était donc bien le lieu de lui poser la question. Affaire à suivre....au tribunal ?

mercredi 26 octobre 2016

Suite du compte-rendu VIDEO de la réunion du conseil municipal du 3 octobre


Nous publions aujourd'hui les réponses du maire à nos questions orales portant sur la mise en œuvre, à Villecresnes, des mesures de sécurité liées au plan Vigipirate. 



Cette vidéo montre 
  • Un maire qui lit soigneusement un texte qu'un autre lui a probablement préparé. Si la réponse était sincère, elle aurait l'air plus naturelle.
  • Un maire incohérent qui commence par nier tout problème, avant de reconnaître avoir reçu des remarques émanant de parents d'élèves sur certains manquements. 
  • Un maire qui cherche à masquer la réalité par une colère surfaite.
  • Un maire qui au final n'hésite pas à rejeter la responsabilité des défaillances constatées sur l'Education Nationale.
Pour finir le maire accuse les élus de notre groupe de s'appuyer sur des témoignages anonymes, alors qu'il sait parfaitement que les personnes qui nous contactent le font de manière ouverte.

C'est nous qui, compte-tenu de l'esprit mesquin qui anime le maire et son équipe, estimons devoir protéger nos sources. 

vendredi 30 septembre 2016

Nos questions pour la réunion du conseil du 3 octobre 2016

Voici les questions que le groupe Villecresnes Avenir a fait parvenir au maire, pour qu'il y soit répondu au cours de la prochaine réunion du conseil municipal, prévue lundi 3 octobre 2016 à 20H30. Elles concernent la mise en oeuvre des mesures de sécurité liées au plan vigipirate à Villecresnes et principalement dans les écoles.

Comme d'habitude les réponses seront filmées et diffusées sur les réseaux sociaux.

Cliquer pour lire

dimanche 10 juillet 2016

La suite du compte-rendu de la réunion du conseil municipal du 27 juin

Outre le jeu de chaises organisé par nos représentants dans les instances de la Métropole du Grand Paris, évoqué dans l'article précédent, trois  autres points méritent un compte-rendu.

1) Le choix du nom du futur groupe scolaire du Bois d'Auteuil

Annie-France VIDON est intervenue pour faire observer, une fois encore, l'absence de concertation et d'écoute de la part du maire, vis à vis de l'ensemble des parties concernées.



2) Le débat sur l'achat du site sportif, à un prix beaucoup trop élevé selon nous : voici pourquoi.


Notre commentaire: le maire reconnaît que les arguments avancés par nos élus sont fondés, que cela soit le prix payé pour le centre du loisirs, l'état de vétusté avancée de ce qu'il vient d'acquérir, et finalement l'excès du prix d'acquisition.

3) Les non réponses à nos questions orales


Nos commentaires :
  • Sur la question 1 : pourquoi les habitants, interrogeant les services à propos des dossiers techniques de l'amiante, n'obtiennent-ils strictement aucune réponse ? Le maire, dans une réponse limite, déclare qu'il faut appeler le directeur des services techniques pour prendre rendez-vous avec lui. Quelle information !  Mais aucune explication sur le silence observé jusqu'à présent sur ces mêmes demandes présentées pourtant depuis plusieurs mois.
  • Sur la question 2 : le contrôle URSSAF et la tribune faite par le maire sur le sujet dans le magazine municipal. (Rappel du texte intégral de la question que le maire a refusé de lire). La réponse de monsieur Guille est limpide : il s'agit tout simplement d'erreurs de calcul sur les bulletins de paie. Mais alors pourquoi avoir agressé son prédécesseur qui était maire et pas agent de paie ? Ce n'est pas seulement petit, mais profondément idiot. Voir le décompte URSSAF
  • Sur la question 3 : l'organisation de la fête (ratée) de la musique. La réponse de notre édile est rigoureusement exact du point de vue des textes, mais totalement vide de sens car chacun sait que l'élue dont il est question n'organise pas grand-chose et transforme souvent l'or en plomb.
  • Sur la question 4 : démolition de l'école d'Atilly. Le maire a reconu que l'élue qui a trop parlé aurait mieux fait de se taire. (Nous ajoutons ENCORE, car ses prises de parole sont rarement des succès). Il n'empêche cependant que monsieur Guille vient de convoquer dans la précipitation une commission d'urbanisme pour présenter le projet qui doit prendre place sur le site de cette école. Cela est donc quand même URGENT....à moins que ce soit pour empêcher le seul membre représentant Villecresnes Avenir au sein de cette commission de pouvoir y assister.
En fin de réunion, le maire a annoncé qu'il avait saisi le procureur de la république à propos de l'éventuelle revente pour leur propre compte, par des agents municipaux, de matériaux de récupération. Probablement un effet induit par le témoignage que nous avons reçu d'un agent de la collectivité. Voir le témoignage reçu d'un agent de la collectivité (1er paragraphe)  A SUIVRE




vendredi 24 juin 2016

Nos questions pour la réunion du conseil du 27 juin 2016

Voici les questions que le groupe Villecresnes Avenir a fait parvenir au maire, pour qu'il y soit répondu au cours de la prochaine réunion du conseil municipal, prévue lundi 27 juin 2016 à 20H30.
Comme d'habitude les réponses seront filmées et diffusées sur les réseaux sociaux.

Cliquer sur l'image pour lire

Deux points essentiels figurent à l'ordre du jour :
  1. Un changement des représentants de Villecresnes aux conseils de la Métropole et du territoire. Les raisons nous seront expliquées lundi, mais cela est plus que suspect !
  2. Le rachat du site sportif à La Poste. Nous aurons l'occasion de revenir très vite sur les conditions, financières, incompréhensibles acceptées par le maire.
Nous vous informerons dès mardi.

dimanche 12 juin 2016

Conseil municipal du 30 mai : les réponses à nos questions

Voici les vidéos des réponses du maire aux questions que nous lui avons posées lundi 30 mai.

Avant d'écouter ses réponses, le porte-parole du groupe Villecresnes Avenir a souhaité attirer l'attention du maire sur l'utilisation qui pourrait en être faite. Et là, nous avons eu la confirmation totalement improvisée qu'il se séparait, après moins de deux ans, de sa Directrice Générale des Services
Ce n'était pourtant pas le sujet


RAPPEL : C'est lui qui l’avait recrutée, qui lui avait attribué un salaire hors normes. qui lui a ordonné pendant ces deux années d’entreprendre des actions qui se sont révélées être des fautes. Ni Pierre Gravelle, ni Xavier Pozzo di Borgo, ni Pierre-Jean Gravelle, ni Daniel Wappler, n’avaient changé deux fois de DGS au cours du même mandat.

Question concernant la vente pour leur propre compte de ferraille et de bois, par des employés municipaux.


Comme toujours, Monsieur Guille évoque l'équipe précédente dans sa réponse. 
Soyons clairs : il n'est pas impossible que de petits trafics aient eu lieu lorsque nous étions aux affaires, et probablement même bien avant. 
Il y a cependant deux différences majeures avec la situation actuelle. D'une part, nous n'avions jamais reçu d'informations motivées quant à l'existence de telles pratiques, contrairement au maire actuel, et d'autre part il semblerait que le niveau de ces “détournements”, liés au chantier de démolition du Bois d'Auteuil, n'ait rien de commun avec les pratiques éventuelles du passé. Le maire s'est bien gardé de communiquer au conseil les chiffres recueillis par Madame MAILLET.
Attendons donc que l'enquête en cours soit achevée, mais nous ne laisserons pas enterrer l'affaire.

Question liée au risque de désertification médicale


Pas de commentaires 

Question sur les moyens à donner à l'association Espoir Autisme 94 pour lui permettre d'assurer sa pérennité


Peut-être une bonne nouvelle pour les dirigeants et les bénévoles de cette formidable association. Prudence et vigilance restent cependant de mise, car cela fait tout de même plus de deux ans que monsieur Guille (alors dans l'opposition) avait voté une disposition, permettant la mise à disposition au profit d'Espoir Autisme 94, d'un terrain destiné à recevoir de nouveaux locaux pour son école. Il tarde à mettre son vote en oeuvre. 

dimanche 29 mai 2016

Nos questions pour la réunion du conseil du 30 mai 2016

Voici les questions que le groupe Villecresnes Avenir a fait parvenir au maire, pour qu'il y soit répondu au cours de la prochaine réunion du conseil municipal, prévue lundi 30 mai 2016 à 20H30.
Comme d'habitude les réponses seront filmées et diffusées sur les réseaux sociaux.
Cliquer sur l'image
Par ailleurs, voici l'ODJ complet de cette réunion.

mardi 3 mai 2016

Questions et réponses au conseil du 14 avril

Jeudi 14 avril se tenait une réunion du conseil municipal. Comme à chaque séance nous avions posé des questions au maire. Ses réponses ne sont pas toujours transparentes, rarement complètes et parfois agressives, mais  il s'agit du seul moyen dont nous disposons pour sortir un sujet de l'ombre et l'obliger à s'exprimer.
Voici les vidéos de ses réponses. 

1) Questions sur les finances qui n'avaient pas reçu de réponses lors du débat sur le budget 2016



1) L’explication du maire sur l'évolution des frais de personnel démontre les manipulations effectuées par l’équipe Guille sur les chiffres financiers. Elle justifie, à posteriori, notre demande de connaitre le réel afin d’apprécier la justesse des prévisions budgétaires, ce à quoi il s'était refusé pour mieux opacifier ses pratiques. Fin 2014 en effet, le maire, qui voulait absolument démontrer que son prédécesseur avait sous-estimé la masse salariale, avait délibérément gonflé ce poste du budget 2015 de près de 540000 €. Evidemment comme cela était faux le réel 2015 fut très inférieur à l’estimation de notre expert municipal. CQFD.
2) Sur la subvention investisseurs à la construction du groupe scolaire, il lui aurait suffi d’être clair dès le départ, pour que nous n'ayions pas à reposer la question.
3) Le maire confirme des prévisions de dépenses de communication à un niveau jamais vu. Pourtant pendant la campagne il faisait une priorité de la réduction des dépenses de communication. "Réduire les budgets de communication : Arrêt de l’installation coûteuse de panneaux électroniques de communication, baisse des frais de publication du journal de Villecresnes”
Encore du pipeau !

2) Question concernant la reprise du site sportif du Bois d’Auteuil  par la ville.



Le maire MENT une fois encore car nous savons qu'il a proposé de racheter le site pour 2 millions d'Euros..........certes, après réfection des chaudières des tribunes par Postimmo ! C'est énorme, et comme la proposition vient de lui ce montant sera difficilement revu à la baisse. JAMAIS nous n'aurions proposé une telle somme. 
Quel négociateur !

3) Question concernant le projet de réalisation d’un centre d’accueil ERASMUS, annoncé en grandes pompes, et relayé par un article du Parisien le 7 Août 2015.



La montagne accouche d’une toute petite souris. Quelle différence entre les déclarations du maire au Parisien en 2015 et ce qu’il dit aujourd’hui : Pourtant, l'élu évoque son projet, esquissé dans les bâtiments à rénover ; il y verrait bien la réalisation d'un centre d'accueil Erasmus, ce dispositif d'aide au déplacement des étudiants européens. Le dossier a été déposé chez le préfet qui propose un rendez-vous à la rentrée pour l'affiner”
C'était pourtant évident. Des étudiants européens à Villecresnes : Ils allaient suivre leurs cours à l'Université à bicyclette ?

4) Absence des élus aux cérémonies du souvenir et de recueillement à la mémoire des victimes civiles et militaires de la guerre d'Algérie et des combats en Tunisie et au Maroc



La réponse du maire relève d'une profonde méconnaissance des règles républicaines en matière de cérémonies commémoratives. Que signifie “la municipalité n'a pas souhaité soutenir cette commémoration ”? C'est au maire de déterminer la nature et la forme de la cérémonie et d'en fixer le protocole. Il n'a pas a en déléguer l'organisation à une association d'anciens combattants.
C'est aussi la manifestation d'un parti pris évident !

dimanche 10 avril 2016

Nos questions pour la réunion du conseil du 14 avril

Voici les questions que le groupe Villecresnes Avenir a fait parvenir au maire, pour qu'il y soit répondu au cours de la prochaine réunion du conseil municipal, prévue jeudi 14 avril 2016 à 20H30.
Comme d'habitude les réponses seront filmées et diffusées sur les réseaux sociaux.

Cliquer pour agrandir l'image
Par ailleurs, voici l'ODJ complet de cette réunion.

Il est à noté que le maire, une fois encore, a choisi de ne pas répondre au courrier des élus de notre groupe, qui lui demandaient de remettre à l'ordre du jour la question concernant l'implantation du second mât antenne des ateliers de Beaumont, suite à ses mensonges proférés au conseil le 10 avril 2015.

mercredi 10 février 2016

Questions et réponses au conseil du 5 février

Vendredi 5 février se tenait une réunion du conseil municipal. Nous avons, comme d'habitude, saisi cette opportunité pour poser des questions au maire. Il s'agit d'un des moyens dont nous disposons pour l'obliger à parler de ce qu'il souhaiterait cacher.

1) A propos du second mât téléphonique en construction aux ateliers de Beaumont.


  1. Monsieur Guille parle de permis de construire accepté par la Mairie alors qu’il s'agit d'une déclaration préalable. Cela en dit long sur sa connaissance du sujet.
  2. Monsieur Guille affirme ne pas avoir été contacté par le collectif de riverains. Pourtant entre septembre et novembre, pas moins de 13 envois recommandés lui ont été envoyés ainsi qu'à la société Free, par différents propriétaires.  Aucun de ces envois n’a obtenu de réponse, ni de la Mairie, ni de Free Mobile ! Est-ce un comportement normal de la part d’une municipalité qui avait tout loisir de palier au manque de concertation avec les riverains puisque la période de recours amiable courrait ?
  3. Notre équipe avait, en son temps, et malgré plusieurs condamnations, obtenu le renoncement d'Orange pour un projet d'implantation dans le quartier de Grosbois.
2) Sur l'avenue du château


Si les élus de l'opposition veulent connaître le contenu de ce dossier, ils n'ont qu'à passer en mairie. Aucune information qui aurait pu intéresser les riverains que cette équipe semble tenir pour quantité négligeable .

Les permis de conduire pour les jeunes Villecresnois



Attendons donc le prochain Villecresnes Mag, pour en savoir plus. Réponse dans un mois. Mais nous ne pouvons que nous interroger sur l'absence de communication des décisions du maire lors du dernier conseil. Serait-ce pour nous cacher le nom des 3 bénéficiaires de ces aides qui ont forcément fait l'objet d'un tel acte administratif. Nous allons questionner.

Les cartes bancaires du maire et de sa DGS et leur plafonnement à ........50000 € par mois

Après avoir été pris en flagrant délit d'inconséquence, le maire cherche maintenant à faire accroire que le montant du plafonnement n'était pas mensuel, mais annuel. Nous aurions donc mal compris. Manque de chance pour lui, la vidéo ci-dessous montre la séquence complète de cette question : notre remarque initiale, et ses réponses, bien différentes, de novembre 2015, et de février 2016. 


Voici également le texte de la décision qui nous avait alerté. (Cliquer ici)
Alors plafonnement annuel vraiment ?

Les procès-verbaux des réunions de conseil municipal ne sont plus mis en ligne


Comme à chaque mois qu'il est mis en difficulté, monsieur le maire cherche à en imputer la faute sur l'équipe précédente. Malheureusement la réalité est là : 6 années de procès-verbaux mis en ligne par le service communication durant notre mandature entre 2008 et 2013. Si le dernier PV n'a pas été ajouté c'est simplement parce que nous n'étions plus en place lorsqu'il a été approuvé. Pourtant l'employée de la communication, chargée de cette tâche à l'époque, est encore en fonction.


mercredi 3 février 2016

Nos questions pour la réunion du conseil du 5 février

Voici les questions que le groupe Villecresnes Avenir a fait parvenir au maire, pour qu'il y réponde au cours de la prochaine réunion du conseil municipal, prévue vendredi 5 février 2015 à 20H30.
Comme d'habitude les réponses seront filmées et diffusées sur les réseaux sociaux.

Cliquer sur l'image

lundi 2 novembre 2015

Le maire répond à nos questions - 3ème partie

Comme à chaque réunion de conseil, nous posons des questions au maire afin de contrecarrer sa fâcheuse tendance à la dissimulation.

Voici sa réponse à la question concernant le financement du voyage de la première adjointe en Italie

Lors de la réunion du conseil municipal du 30 juin, nous vous avons interrogé sur le nombre total de participants au voyage organisé, en juin, pour les séniors en Italie ainsi que sur le nombre d’élus ou de membres de la famille d’élus qui y avaient participé.
Votre réponse (enregistrée) fût la suivante :
“Le nombre total de participants au voyage a été de 18 personnes
Parmi ces personnes il y avait un élu et un accompagnateur. Dans le groupe il y avait un autre élu ainsi que ma femme que vous avez l’outrecuidance de viser directement par votre question.
Sachez que son voyage, ainsi que celui de l’autre élu, actuellement présente, ont été intégralement payés, comme l’on fait les autres participants villecresnois et qu’il n’y a eu aucun passe-droit en la matière……………..”
Selon votre réponse, si l’autre élue et votre épouse ont payé intégralement leur voyage, il ne semble pas en être de même du premier élu cité et de l’accompagnateur.
Nous voulons bien admettre que l’accompagnateur a bénéficié d’une gratuité offerte par le voyagiste (généralement 1 pour 20 participants).
Alors notre question sera simple :
1) L’élue en question, Madame MAILLET, a-t-elle payé son voyage ?
2) Si ce n’est pas le cas, qui a payé, et à quel titre puisqu’elle n’était pas “accompagnateur” et qu’elle n’est pas membre du CCAS ?



Nos commentaires :

1) Monsieur Guille affirme qu'il y a toujours eu 2 accompagnateurs dans les voyages organisés par le CCAS : c'est vrai. Mais ces voyages concernaient plus de 40 personnes et pas 18 comme celui organisé cette année. Avec 18 personnes il n'était pas besoin d'être deux. La Directrice du CCAS suffisait largement.

2) Il est faux de dire que ce n'est pas la mairie mais les autres participants qui ont payé le voyage de Mme MAILLET. En effet, Monsieur Guille omet de dire qu'il a décidé seul, sans l'aval du conseil d'administration, de faire financer  une partie du coût de ce voyage par le budget du CCAS, en subventionnant à hauteur de 200 € par personne, quel que soit le niveau des ressources (400€ pour un couple). L'épouse du maire, Madame DAVID, élue, et son époux ont ainsi bénéficié de ces deniers publics. Au total ce sont 3600 € (200*18) qui viennent de la caisse du CCAS, pourtant destinée, comme son nom l'indique, à la seule action sociale. De quoi donc payer le voyage de l'adjointe. (CQFD). 

Dans le même temps, cette équipe n'a pas hésité à augmenter les impôts des Villecresnois de 11%.



Question subsidiaire : pourquoi le maire et président du CCAS continue-t-il de refuser de communiquer les pièces administratives concernant ce voyage (commande, facture) obligeant, une nouvelle fois, l'opposition à recourir à la CADA ?  S'il n'y a rien à cacher il serait plus simple de le démontrer !

vendredi 23 octobre 2015

Le maire répond à nos questions - 2ème partie

Comme à chaque réunion de conseil, nous posons des questions au maire afin de contrecarrer sa fâcheuse tendance à la dissimulation.

Voici ses réponses aux questions concernant le financement de la voiture offerte dans le cadre du concours du marché et les différents projets de construction.

Le conseil municipal n’a pas voté de subvention pour l’association des commerçants du marché. Comment la commune a-t-elle versé les 6000 euros annoncés pour le 1er prix, la voiture ? Peut-on avoir communication de la facture s’y rapportant ? 



Nos commentaires :

Le maire fait preuve de beaucoup de légèreté avec cette réponse et  manque de respect aux élus de l'opposition

Pourriez-vous nous donner des informations précises sur les projets portés par le groupe VALOPHIS chemin des Closeaux et Impasse de la Ferme ? Nous souhaiterions connaître le nombre et la typologie des logements, le calendrier et l’état des permis, accordés et à l’étude. De même pouvez-vous nous informer sur l’opération immobilière annoncée par un panneau Rue du Docteur Bertrand. 


Nos commentaires :

Dans la précédente mandature tous les projets de construction faisaient l'objet d'une présentation publique aux riverains pour recueillir leur avis et suggestions. Et ce, même lorsque cela était difficile comme ce fût le cas pour les Sablons. Mais aujourd'hui le maire semble tétanisé par ses promesses anti-bétonnage.

Dans la 3ème partie nous reviendrons sur le scandale du voyage en Italie offert à une adjointe avec l'argent de nos impôts.