dimanche 13 décembre 2015

Grand guignol au conseil municipal à l'occasion du débat d'orientation budgétaire

Il a fallu beaucoup de retenue pour ne pas s’esclaffer lorsque le maire lisait avec application un document censé éclairer les choix budgétaires de sa majorité pour l’année 2016, mais que, manifestement, il n’avait pas rédigé lui-même. Assemblage de plusieurs « copier-coller » facilement débusqués par nos élus, enfoncement de portes ouvertes, énoncé de vérités éternelles, rien ne nous aura été épargné. 
Voici les meilleurs extraits :

A) Sur le temps de la mandature
“Lorsque l’on reprend la chronologie électorale d’une commune, les trois premières années d’une mandature sont consacrées à l’étude de faisabilité des projets inscrits dans le programme électoral. Par contre, lorsque les travaux vont démarrer, dans la seconde partie du mandat.”


B) A propos de la masse salariale

La masse salariale augmente fortement en 2014 et 2015

Cliquer pour agrandir
C'est très embêtant pour qui se souvient des déclarations du candidat Guille en janvier 2014. (Cliquer)
Cela l'est tellement qu'il tente, comme d'habitude, d'en faire porter la responsabilité à l'ancienne équipe. Monsieur Guille pousse le sens des économies jusqu'à utiliser plusieurs fois le même mensonge. (voir le mag d'octobre 2014, tribune Bien Vivre à Villecresnes)



C) Sur l'épargne réalisée depuis 2008

Chiffres communiqués dans le document remis aux élus :


Cliquer sur l'image

D) Un morceau d'anthologie sur la dette

Voilà ce qu'il nous fut donné d'entendre et de lire : “ Villecresnes est très peu endetté..............ce qui est un signe de mauvaise gestionquand il n'y a pas si longtemps, les mêmes affirmaient aux Villecresnois :

Cliquer pour agrandir
Notre maire n'hésite pas non plus à déclarer sa flamme aux taux variables, ceux qui ont précipité tant de collectivités locales dans le surendettement. Manque de chance pour lui, au même moment les banques recommandent la même chose pour faire porter le risque par les emprunteurs. Quelle intuition !!
Ajouter une légende

E) Sur l'ensemble des orientations budgétaires

Au final c'est la politique financière de Gribouille qui nous est proposée par le maire. Qu'on en juge :
  • Baisse des subventions aux associations
  • Réduction du budget consacré aux manifestations
  • Pas de travaux de voiries à part dans les allées de l'Espérance et des Bouleaux, où résident un adjoint et un ami du maire 
  • Au CCAS ce sont les cérémonies de noces d'or ainsi que le repas et le colis de Noel des anciens qui sont dans le collimateur. On ne touchera cependant pas au voyage de la première adjointe ! 


Seule constance observée, le caporalisme du maire, qui, après avoir frappé les élus de l'opposition, s'attaque maintenant à ceux de la majorité.


Les documents de préparation des débats d'orientation budgétaire 2016 du CCAS et de la ville peuvent être obtenus en cliquent sur le lien approprié : Ville, CCAS

dimanche 6 décembre 2015

ALERTE BÉTONNAGE

Mercredi 9 décembre, le maire proposera au vote du conseil municipal le  projet de modification du PLU qui a été soumis à enquête publique entre le 15 septembre et le 16 octobre 2015.

Mais de manière unilatérale et après la clôture de l'enquête, c'est à dire après la période où les Villecresnois pouvaient exprimer leur avis, Gérard Guille, le maire, vient de multiplier par 5 la constructibilité dans le secteur de l'Allée Royale, pour la mettre au niveau du centre-ville.

Nous connaissons quelques propriétaires qui se frottent les mains. 

Ainsi celui qui criait au bétonnage, et qui a déjà sous le coude 100 logements de plus que son prédécesseur s'apprête en à ajouter plusieurs centaines d'autres dans ce quartier que nous avions , nous, protégé par un sursis à statuer et une convention de veille foncière.

Il a trompé sciemment les Villecresnois. Nous les informons 


mercredi 2 décembre 2015

Villecresnes Avenir a tenu son assemblée générale

(La photo ci-dessus a été volontairement floutée pour protéger nos adhérents)

L’association Villecresnes Avenir a tenu samedi son assemblée générale ordinaire. Plus de 60 de nos adhérents étaient présents.
Le Président, Daniel WAPPLER, a dressé le bilan des actions réalisées depuis la création de l’association en les regroupant en trois thèmes :
  • Le travail effectué par le “Shadow Cabinet” pour préparer en profondeur les points soumis à la délibération du conseil municipal. Grâce à ce travail, les élus de l’opposition montrent une maîtrise des dossiers bien supérieure à celle des élus de la majorité. Chacun aura pu le constater par la lecture des procès-verbaux officiels de conseil ou en visionnant les vidéos que nous mettons en ligne. Notre dispositif se complète par la préparation de questions posées au maire à la fin de chaque séance afin de “faire sortir” des problèmes qui, sans cela, ne seraient jamais abordés.
  • La communication. Nous disposons de plusieurs outils dont nous nous efforçons de développer la complémentarité : un site internet ou blog, une page Facebook, des newsletters, un compte Twitter. Chiffres à l'appui, les participants ont pu observer  que sur l’ensemble des supports les indices de lecture et les taux d’engagement ont été multiplié par 3 en quelques mois. On note une interaction plus marquée sur certains sujets tels que le plan de circulation, la hausse des impôts, les sujets de gouvernance et notamment les questions d’éthique et de probité.
  • Les recours administratifs ou judiciaires auxquels nous sommes contraints par l’attitude opaque du maire et de son administration.
    • L’action menée devant le tribunal administratif, par nos élus à propos du règlement du conseil municipal. Le jugement, rendu le 18 novembre, annule l'article 23-c et enjoint  au maire d’en soumettre une nouvelle rédaction, respectant la loi, dans les deux mois. 
    • La requête introduite par l’ancien maire à propos du refus du maire de communiquer l’audit financier réalisé à l’été 2014, sur fonds publics. Le jugement est attendu dans les premiers jours de janvier, et nous voyons mal le juge ne pas nous donner raison. 
    • La plainte contre Gérard Guille pour diffamation, avec constitution de partie civile de plusieurs élus et anciens élus, accusés d'avoir volé des dossiers. Un juge d’instruction doit être désigné.
    • L’alerte adressée récemment à la chambre régionale des comptes pour les achats de véhicules, en raison du risque de conflit d'intérêts.
    • Plusieurs recours à la CADA puisque le maire refuse de communiquer des documents publics.

L’ensemble des adhérents présents ou représentés ont ensuite approuvé à l’unanimité le rapport d’activité présenté par le Président ainsi que les comptes de l’exercice 2014 et ceux, estimés, de 2015. Ils ont également, à l’unanimité, validé la stratégie proposée.

Pour 2016, les objectifs suivants ont été retenus :
  • Maillage plus dense des quartiers de Villecresnes pour être au plus près d'attentes spécifiques
  • Organisation de réunions publiques “d’information-débat” autour de thèmes d’intérêt général
  • Mise en place d’un groupe d’analyse prospective pour anticiper les modifications à venir dans notre environnement socio-économique et politique
L’année 2015 aura été une année de mise en place du cadre fixé à l’association.  Le prochain exercice devra permettre d’aller plus loin.
Pour conclure, il est rappelé que le rôle de l’opposition est de défendre sa propre vision ainsi que l’intérêt de ceux qui lui ont fait confiance, et de préparer le futur, mais en aucun cas de participer à la mise en œuvre du programme de la majorité. C’est évident, mais c’est encore mieux en le disant. Nous avons choisi de le faire par notre capacité de travail, nos compétences, notre ténacité, c’est-à-dire avec professionnalisme. Et sur ce terrain nous ne souffrons pas de la comparaison avec l’équipe majoritaire.

vendredi 27 novembre 2015

OPACITÉ SYSTÉMATIQUE

Voici le texte de la tribune de notre Groupe, tel qu'il a été transmis au service communication pour insertion dans le magazine municipal de novembre.


Depuis qu’il est élu, le maire recouvre toutes ses pratiques et toutes ses décisions de beaucoup d’opacité.

Ainsi nous n’avons toujours pas obtenu la copie du rapport d’audit, financé sur fonds publics, et dont Monsieur GUILLE a fait une large utilisation pour, notamment, justifier une hausse des impôts que nous jugeons inutile. Pourtant la CADA, sollicitée, nous avait donné raison. Le tribunal s’exprimera.

Inquiets d’éventuelles questions d’intérêt et d’influence lors des achats de véhicules, nous avons demandé au maire de nous prouver que les procédures avaient été respectées. Après des mois de silence et de nombreux rappels, nous venons d’obtenir les factures, mais rien sur les consultations qui ne semblent pas avoir été réalisées. Nous avons le devoir d’alerter la cour régionale des comptes.

Nous n’avons toujours pas reçu non plus le bon de commande et la facture du voyage organisé en juin en Italie. Même si nous savons aujourd’hui que Madame MAILLET n’a pas réglé sa participation, d’autres questions demeurent.

Dans le domaine de la relation citoyenne, nous ne pouvons que noter l’absence permanente de concertation sur le nouveau plan de circulation, sur les projets de construction de logements sociaux impasse de la Ferme et chemin des Closeaux, sur le projet existant au carrefour des rues d’Yerres et de l’Etoile qui figure dans le périmètre de l’EPF, sur le projet immobilier de la rue du Dr Bertrand et sur les intentions du maire sur la zone de l’allée Royale.

Tout cela est plus qu’inquiétant.

Par ailleurs vous pourrez lire un autre billet d'opinion de notre groupe  sur le site officiel de la ville de Villecresnes en suivant ce lien :  Tribune de libre expression site de Villecresnes

mardi 24 novembre 2015

Le tribunal administratif désavoue le maire de Villecresnes

RAPPEL

Le 22 décembre 2014, le maire fait adopter un nouveau règlement intérieur pour le conseil municipal. Jean-rené Cullier de Labadie, conseiller municipal, au nom du groupe Villecresnes Avenir, jugeant que les nouveaux articles ont pour seul objet de limiter le droit d’expression de l’opposition, dépose un recours gracieux auprès de Gérard GUILLE, maire de Villecresnes afin de lui demander d'envisager des modifications de ce règlement pour le rendre conforme aux règles de droit. Une fin de non-recevoir lui est opposée.

Le groupe Villecresnes Avenir n’a, alors, pas d’autre choix que d’introduire un recours auprès du juge administratif, ce qui est fait le 23 mars 2015,

L'affaire a été mise à l'audience le 4 novembre et le jugement, rendu le 18 novembre, vient d'être communiqué aux parties. Cliquer sur la photo pour prendre connaissance de l'essentiel.


JUGEMENT




dimanche 22 novembre 2015

Trois questions à Stéphane Rabany, nouvel élu de l’opposition à Villecresnes


Stéphane Rabany va intégrer le conseil municipal. Nous lui avons demandé de nous livrer ses réflexions.

Pourquoi êtes-vous appelé à siéger au conseil municipal ?

Lors des élections municipales de Mars 2014, la liste de Daniel Wappler a recueilli 46% des suffrages, et a obtenu 6 sièges (sur 29). A la suite du décès de Sylvie Zanoune, un de ces sièges se trouve donc vacant. Dans ce cas, le candidat de la même liste, venant immédiatement après le dernier élu est appelé à le remplacer, ce qui est mon cas.

Avant toute chose, je tiens à saluer le travail, les compétences et le dévouement de Sylvie Zanoune. En tant que qu’adjointe au maire précédent, elle avait beaucoup apporté à l’animation culturelle de notre ville par la création d’événements très appréciés du public tels que le festival théâtre en hiver, livre en fête, la fête et le concert de Noel, pour ne citer que ces quelques exemples.

Quel est, selon vous, le rôle d’un élu d’opposition  ?

Il faut être clair sur ce sujet, les élus de l’opposition n’ont aucun pouvoir de décision ou d’action. Lorsque le conseil municipal est appelé à se prononcer, ils disposent de 6 voix alors que le maire et son équipe en ont 23.
Nous avons néanmoins plusieurs rôles :
  • Lancer des alertes, informer nos concitoyens et communiquer.
  • Nous opposer à tout ce qui semble ne pas aller dans le sens des intérêts de Villecresnes et des habitants qui nous ont fait confiance. Nous devons les représenter avec la vision que nous avons tant du présent que de l’avenir. Par exemple, nous avions exprimé notre avis sur les modifications du plan de circulation, mais le maire n’a pas voulu nous entendre, et a pris des décisions qui étaient dangereuses et inappropriées. Nous avions également demandé au maire de ne pas augmenter les impôts car cela n’était aucunement nécessaire à l’équilibre budgétaire, et là encore il n’a été fait aucun cas de nos arguments. Peu de temps après l’élection, les élus de notre groupe avaient suggéré au maire de solliciter la Région pour faire subventionner le groupe scolaire, car Villecresnes aurait pu prétendre à un million d’euros, mais rien n’a été fait, ou beaucoup trop tard. Cela constitue une faute, car c’est l’argent de nos impôts qui compense ce manque à gagner.
  • Exercer notre devoir de vigilance sur les pratiques de la majorité municipale, en matière de communication, de procédures d’achats, et de jeux d’influence. Nous nous interrogeons surtout lorsque le maire refuse de nous communiquer les documents que nous sollicitons, ce qui nous conduit à penser qu’il cache des choses, et nous pousse à investiguer et à aller en justice si nécessaire. Si l’opposition ne le fait pas, qui le fera ?

 Quelle est votre rôle et votre vision de l’avenir ?

Je suis très attaché à Villecresnes, ma ville, et impliqué dans de nombreuses activités et associations. Dans les domaines que je connais le plus, j’apporterai mes idées et je contribuerai à toute action positive pour la ville, tout en restant évidement à ma place, car le rôle de l’opposition n’est pas de “faire” à la place de  la majorité. Il se limite à donner un avis sur les projets et à communiquer publiquement si le maire ne le prend pas en compte.
Plus globalement, je souhaite vivre dans une ville d’ouverture et de transparence, une ville moderne, une ville où personne n’ait peur des autorités locales, une ville où la population soit impliquée et informée de ce qui se passe. Ainsi par exemple il n’y a plus de réunion d’information sur les nombreux projets immobiliers du nouveau maire ; beaucoup croient donc qu’il n’y donc plus de projet ni de bétonnage, ce qui est absolument faux, car  il y a plus de mètres cubes de bétons prévus aujourd’hui au Bois d’Auteuil que dans le projet porté par la municipalité précédente. Mais personne ne le sait, car la mairie ne communique rien. Il y a de nouveaux logements sociaux prévus ailleurs dans Villecresnes, mais pas de communication non plus de la part de la municipalité.
Je souhaite également contribuer à bâtir une ville exempte de pratique politicienne. Je ne conçois pas qu’un maire puisse faire appel à la police nationale pour essayer d’interdire à une association de participer à la journée des associations afin de communiquer sur ses activités. Seuls les partis les plus extrêmes (à droite comme à gauche) ont de tels comportements.

Je ferai du mieux possible selon mes disponibilités, mes capacités et mes compétences pour représenter dignement et positivement tous ceux qui le souhaiteront.
Je suis joignable par courriel (stephane.rabany@gmail.com) et présent sur Facebook et twitter

vendredi 13 novembre 2015

Des achats qui posent problème


Depuis plusieurs mois, nous avons quelques raisons de nous interroger sur la manière dont les achats de véhicules, ont été réalisés par la municipalité, depuis le début de cette mandature.

Les achats des collectivités publiques obéissant à des règles précises, et la loi donnant à tout citoyen, le droit de vérifier qu'elles sont effectivement respectées, nous avions dès le 14 mars 2015, demandé au maire de nous adresser une copie des consultations effectuées et des factures.

Face à l’absence de réponse dans un délai normal, nous nous sommes alors adressés à la Commission des Actes administratifs (CADA), et après son intervention, nous avons fini par obtenir des bons de commande et des factures mais aucun des devis qui sont pourtant obligatoires lors des achats publics.

Ainsi 3 véhicules, tous de marque RENAULT, ont été acquis sans la consultation préalable de plusieurs garages :
  • Une voiture de fonction CAPTURE pour la Directrice Générale de Services 
  • Une voiture de fonction CAPTURE pour le Directeur adjoint des Services Techniques 
  • Une voiture CLIO, destinée à la police municipale

 La TWINGO qui représentait le 1er prix du grand jeu organisé par les commerçants du marché, et financée pour une large part par la municipalité (selon ses propres déclarations), pourrait, le cas échéant, être ajoutée à la liste.

Interrogé, le maire reconnait les faits et les justifie par l’urgence. Comme si l’achat de voitures de fonction pouvait revêtir ce caractère !

Ce qui fait débat, c’est qu’un de ses adjoints, Monsieur FOSSOYEUX, est  le dirigeant  de la société CARAR, (Centrale d’Achats du Réseau des Agents Renault).  

Convenons qu’il y a matière à s’interroger ! 

C’est la raison pour laquelle nous souhaitions obtenir des preuves du respect des procédures. Preuves que nous n’avons pas obtenues !

Une alerte a été adressée à la Cour Régionale des Comptes.

dimanche 8 novembre 2015

L'Esprit républicain de nouveau bafoué à Villecresnes

A seulement 3 jours des célébrations du  11 novembre, les élus de Villecresnes Avenir n'ont toujours pas été invités, ni même informés de l'horaire ainsi que du déroulement de cette cérémonie.

Nous avons pourtant rappelé au Maire qu'il était responsable du déroulement des cérémonies publiques dans sa commune, et qu'il était de son devoir d'informer TOUS LES ÉLUS  y compris ceux de l'opposition, afin de leur permettre d'être présents à ce devoir  de mémoire. 

Revoir la déclaration qui a lui a été faite récemment

Le Maire de Villecresnes s'obstine donc dans son mépris des règles républicaines les plus élémentaires.

mardi 3 novembre 2015

Villecresnes Avenir envoie sa Newsletter n° 11 à ses abonnés

La newsletter N° 11  a été envoyée hier à tous nos abonnés.
Elle peut être téléchargée et lue ici.




lundi 2 novembre 2015

Le maire répond à nos questions - 3ème partie

Comme à chaque réunion de conseil, nous posons des questions au maire afin de contrecarrer sa fâcheuse tendance à la dissimulation.

Voici sa réponse à la question concernant le financement du voyage de la première adjointe en Italie

Lors de la réunion du conseil municipal du 30 juin, nous vous avons interrogé sur le nombre total de participants au voyage organisé, en juin, pour les séniors en Italie ainsi que sur le nombre d’élus ou de membres de la famille d’élus qui y avaient participé.
Votre réponse (enregistrée) fût la suivante :
“Le nombre total de participants au voyage a été de 18 personnes
Parmi ces personnes il y avait un élu et un accompagnateur. Dans le groupe il y avait un autre élu ainsi que ma femme que vous avez l’outrecuidance de viser directement par votre question.
Sachez que son voyage, ainsi que celui de l’autre élu, actuellement présente, ont été intégralement payés, comme l’on fait les autres participants villecresnois et qu’il n’y a eu aucun passe-droit en la matière……………..”
Selon votre réponse, si l’autre élue et votre épouse ont payé intégralement leur voyage, il ne semble pas en être de même du premier élu cité et de l’accompagnateur.
Nous voulons bien admettre que l’accompagnateur a bénéficié d’une gratuité offerte par le voyagiste (généralement 1 pour 20 participants).
Alors notre question sera simple :
1) L’élue en question, Madame MAILLET, a-t-elle payé son voyage ?
2) Si ce n’est pas le cas, qui a payé, et à quel titre puisqu’elle n’était pas “accompagnateur” et qu’elle n’est pas membre du CCAS ?



Nos commentaires :

1) Monsieur Guille affirme qu'il y a toujours eu 2 accompagnateurs dans les voyages organisés par le CCAS : c'est vrai. Mais ces voyages concernaient plus de 40 personnes et pas 18 comme celui organisé cette année. Avec 18 personnes il n'était pas besoin d'être deux. La Directrice du CCAS suffisait largement.

2) Il est faux de dire que ce n'est pas la mairie mais les autres participants qui ont payé le voyage de Mme MAILLET. En effet, Monsieur Guille omet de dire qu'il a décidé seul, sans l'aval du conseil d'administration, de faire financer  une partie du coût de ce voyage par le budget du CCAS, en subventionnant à hauteur de 200 € par personne, quel que soit le niveau des ressources (400€ pour un couple). L'épouse du maire, Madame DAVID, élue, et son époux ont ainsi bénéficié de ces deniers publics. Au total ce sont 3600 € (200*18) qui viennent de la caisse du CCAS, pourtant destinée, comme son nom l'indique, à la seule action sociale. De quoi donc payer le voyage de l'adjointe. (CQFD). 

Dans le même temps, cette équipe n'a pas hésité à augmenter les impôts des Villecresnois de 11%.



Question subsidiaire : pourquoi le maire et président du CCAS continue-t-il de refuser de communiquer les pièces administratives concernant ce voyage (commande, facture) obligeant, une nouvelle fois, l'opposition à recourir à la CADA ?  S'il n'y a rien à cacher il serait plus simple de le démontrer !

vendredi 30 octobre 2015

Hommage à Sylvie Zanoune

Énormément de Villecresnois étaient présents cet après-midi auprès de sa famille, pour dire au revoir à Sylvie Zanoune. 
Ancienne adjointe au maire en charge de la culture, elle était restée très engagée dans la vie municipale, politique et associative. 


Voici le texte de l'hommage qui lui a été rendu par Daniel Wappler, ancien maire de Villecresnes et Président de Villecresnes Avenir, au nom de ses collègues et amis.

Cliquer pour lire 




lundi 26 octobre 2015

Sylvie Zanoune s'en est allée



Depuis plus de deux ans elle se battait avec un courage énorme contre la maladie, mais hier midi, épuisée par ce combat inégal, Sylvie s'en est allée.

Elle était attachée à la culture et aux idées. Femme de cœur, de convictions, et d’engagement, elle avait en permanence le souci de ses concitoyens et de l’avenir de sa ville.

Pour nous elle était une collègue et une amie avec laquelle nous travaillions dans un formidable esprit d’équipe depuis 2008.

Son départ est douloureux.

Nos pensées sont tournées vers Karim, Léa et Marie.

La cérémonie d'obsèques aura lieu vendredi 30 octobre à 15 heures au crématorium de Champigny.

  

vendredi 23 octobre 2015

Le maire répond à nos questions - 2ème partie

Comme à chaque réunion de conseil, nous posons des questions au maire afin de contrecarrer sa fâcheuse tendance à la dissimulation.

Voici ses réponses aux questions concernant le financement de la voiture offerte dans le cadre du concours du marché et les différents projets de construction.

Le conseil municipal n’a pas voté de subvention pour l’association des commerçants du marché. Comment la commune a-t-elle versé les 6000 euros annoncés pour le 1er prix, la voiture ? Peut-on avoir communication de la facture s’y rapportant ? 



Nos commentaires :

Le maire fait preuve de beaucoup de légèreté avec cette réponse et  manque de respect aux élus de l'opposition

Pourriez-vous nous donner des informations précises sur les projets portés par le groupe VALOPHIS chemin des Closeaux et Impasse de la Ferme ? Nous souhaiterions connaître le nombre et la typologie des logements, le calendrier et l’état des permis, accordés et à l’étude. De même pouvez-vous nous informer sur l’opération immobilière annoncée par un panneau Rue du Docteur Bertrand. 


Nos commentaires :

Dans la précédente mandature tous les projets de construction faisaient l'objet d'une présentation publique aux riverains pour recueillir leur avis et suggestions. Et ce, même lorsque cela était difficile comme ce fût le cas pour les Sablons. Mais aujourd'hui le maire semble tétanisé par ses promesses anti-bétonnage.

Dans la 3ème partie nous reviendrons sur le scandale du voyage en Italie offert à une adjointe avec l'argent de nos impôts.

lundi 19 octobre 2015

Le maire répond à nos questions- 1ère partie

Comme à chaque réunion de conseil, nous posons des questions au maire afin de contrecarrer sa fâcheuse tendance à la dissimulation.

Voici sa réponse à la question concernant le plan de circulation, filmée au cours de la réunion

1 ) Question concernant le plan de circulation

Il y a eu un rassemblement le samedi 26/09/2015 devant la Mairie, organisé à l’initiative d’un collectif réunissant des Villecresnois de différents quartiers et qui sont contre les modifications apportées au plan de circulation décidées par vous-même ; Une pétition recueillant plus de 1000 signatures vous a été remise par une délégation demandant des engagements avec un calendrier rapide. Quels sont vos engagements et dans quel délai ?



Commentaires des organisateurs de la pétition :


De fait, la municipalité a procédé, à compter du 12 octobre, à deux modifications : remise en double sens de la rue du Lieutenant Dagorno, et retour au sens originel des flux dans les rues du Pigeonnier et de Brunoy. Cette décision résulte de notre point de vue, au moins autant de l’existence de notre pétition, et du nombre de ses signataires (1059), que de la volonté réelle de prise en compte des souhaits des Villecresnois par les responsables municipaux concernés.

Ces modifications ne correspondent à aucun progrès digne de ce nom, puisqu’elles reviennent à corriger des erreurs qui ne se seraient pas produites si une concertation avec les riverains avaient eu lieu, pendant la période de définition du nouveau plan de circulation. Il apparait en effet un peu trop facile de dissimuler derrière une prétendue période de test, ce qui correspond dans la réalité à de l’incompétence dans la gestion des flux de circulation et dans la façon de conduire un projet de cette importance.

Objectivement, à ce jour, de nombreux attendus exprimés dans notre pétition n’ont toujours pas été pris en compte. Toutefois, il est exact que le maire s’est engagé à poursuivre la réflexion, et à procéder à de nouvelles modifications avant la fin de cette année. Les orientations doivent par ailleurs être discutées à l’occasion de comités de quartiers.

Nous resterons très attentifs et fortement mobilisés dans l'attente des décisions prises, dans le respect du suivi  annoncé.

Les points non confirmés par le maire et restant à préciser rapidement  sont : 
  • La définition d'un agenda précis en vue de la révision complète du plan de circulation. 
  • La composition de l'équipe chargée de la révision demandée par les signataires de la pétition. Nous rappelons notre demande de création d'une commission composée d'élus de la majorité, de l'opposition, de citoyens et de professionnels indépendants. 

mercredi 14 octobre 2015

Notre analyse du projet de modification du PLU


Un projet de modification du Plan Local d'Urbanisme est actuellement soumis à enquête publique. Celle-ci prendra fin le 16 octobre.

Nous avons procédé à une lecture attentive du projet et nous en retenons qu'il démontre la volonté politique de la municipalité actuelle de bloquer toute forme de développement de Villecresnes. En effet les modifications proposées ont pour objectif manifeste :

1) De verrouiller le développement des constructions par un certain nombre de contraintes réglementaires  nouvelles  l'habitat notamment en zone UD  par :
 -  Le contrôle des emprises au sol modulées selon les secteursLe renforcement des marges de recul
 -  La réduction des hauteurs
  -     La gestion du stationnement (mode de calcul, intégration dans le volume de la construction, prise en compte de l’impact visuel) 
 -  La prévention envers la création de front bâti sous forme de maisons de villes accolées

2) De limiter les effets induits par la loi ALUR (suppression des COS et des surfaces minimum des terrains pour construire, …).

jeudi 8 octobre 2015

Esprit républicain ou es-tu ?

Hier soir, 7 octobre, se tenait une réunion du conseil municipal.

A cette occasion les élus du Groupe Villecresnes Avenir, ont interpellé le maire sur l'absence d'esprit républicain dont il fait preuve systématiquement.

L'article 2212-2 du code général des collectivités territoriales dit que le maire est responsable du déroulement des cérémonies publiques dans sa commune, mais à Villecresnes, depuis le changement de majorité municipale, les élus de Villecresnes Avenir ne reçoivent aucune invitation aux cérémonies officielles, ni à aucune des manifestations organisées par la municipalité. Ainsi en fut-il récemment de la commémoration de la Libération de Paris ou de l'inauguration de la maison des compagnons, un projet pourtant porté en totalité par l'ancienne équipe. Cet état d’esprit fort regrettable est d’autant plus mesquin qu'il se réduit à n'inviter que ses propres amis. 

Derrière les drapeaux, il y a les Hommes. Ceux qui ont permis qu'aujourd’hui le monument aux morts rappelle aux jeunes générations que Villecresnes est une ville qui a payé son tribut à la défense de notre République. C’est un état d’esprit, un sentiment partagé de refus du fatalisme, de force collective et de solidarités.

A Villecresnes, où nos valeurs sont d’abord celles du respect et du vivre ensemble, il n’y a pas de place pour ceux qui, par esprit partisan, excluent une partie de la population. Ce type de comportement n’est respectueux ni de l’esprit de la Libération, ni de celui de la République.

Républicains vous avez dit ?

Ecouter la déclaration dans son intégralité



Les vidéos de réponse du maire aux questions orales de l'opposition sur le plan de circulation, les nouveaux logements sociaux, le PLU et le voyage gratuit, en Italie, pour la première adjointe, seront mis en ligne dans les prochains jours.

samedi 3 octobre 2015

Nos questions pour la réunion du conseil du 7 octobre

Voici les questions que nous avons fait parvenir au maire, pour qu'il y réponde au cours de la prochaine réunion du conseil municipal, prévue mardi 7 octobre 2015.



Télécharger la liste des questions orales posées par le Groupe Villecresnes Avenir (pdf)

mardi 29 septembre 2015

Premier bilan du rassemblement et de la pétition contre le nouveau plan de circulation

Une pétition contre le nouveau plan de circulation de la Mairie recueille plus de 1 000 signatures !
Plus d'une centaine de ces pétitionnaires s'est réunie devant la mairie de Villecresnes samedi 26 septembre 2015.

Une délégation des habitants de Villecresnes a été reçue par le maire M. Guille et M. Villa, maire adjoint à la sécurité.

La délégation s'est présentée comme représentant tous les quartiers de Villecresnes et ce, dans une stricte neutralité politique. Elle a exprimé avec force le refus par la population du plan actuel de circulation le considérant comme discriminatoire pour un grand nombre d'habitants, accidentogène en différents endroits et parfois même incompréhensible.
Ce plan met en péril à la fois l'avenir de nombreux commerces et apporte de graves nuisances aux riverains. Il a été réalisé à la hâte et sans concertation réelle avec la population.

A partir de ces constats, la délégation a exprimé au maire de Villecresnes de fortes attentes :
  • une décision rapide de mise en double sens de la rue du Lieutenant Dagorno,
  • la création d'une commission municipale comprenant des membres de la majorité, de l'opposition, des citoyens et des professionnels de gestion des flux de circulation,
  • la tenue de véritables réunions publiques et de réunions de quartier où les habitants pourront s'exprimer librement afin de faire valoir leur point de vue,
  • l'engagement d'un nouveau plan de circulation abouti avant la fin d'année,
  • enfin une concertation plus large étendue aux communes du Plateau Briard pour mettre en œuvre de manière durable un plan de circulation intercommunal prenant en compte une diminution des nuisances vécues dans les zones d'habitation.

Ces décisions doivent respecter une logique d'équilibre des flux entre les quartiers des différentes villes, réduire l’empreinte carbone, sauvegarder le tissu économique et social essentiel du commerce local, protéger les piétons comme les cyclistes et plus généralement les personnes fragiles, les enfants, les seniors et les personnes handicapées.

Le maire s'est tenu aux réponses suivantes :
  • une décision interviendra pour la première semaine d'octobre sur l'actuel plan de circulation avec une mise en œuvre très rapide,
  • un deuxième train de décisions d'ajustement aura lieu dans les semaines suivantes prenant en compte les remarques faites par les habitants et pétitionnaires (cf. les commentaires issus de la pétition en ligne)
  • différentes réunions de quartier seront organisées avant la fin de l'année afin de prendre en compte l’avis des habitants sur des ajustements ultérieurs ou modifications, pour des décisions rapides ou planifiées si celles-ci demandent à être budgétées,
  • il partage le point de vue de la délégation sur l'aspect critique des flux de circulation traversant le plateau Briard et empruntant les rues de notre commune, et souhaite agir pour les diminuer.

Enfin, messieurs Guille et Villa ont été alertés sur le problème de la circulation des poids lourds, sur les vitesses excessives et non contrôlées des véhicules (automobiles et motos), sur le rôle de la police municipale, sur les lieux accidentogènes, et globalement sur la difficulté de communication de la mairie vers ses administrés.

En fin d'entretien, la délégation a précisé à M. le maire et à son adjoint que les habitants resterons très attentifs et fortement mobilisés dans l'attente des décisions prises, dans le respect du calendrier annoncé et qu'ils seront toujours disponibles pour dialoguer sur ce sujet ou sur d'autres.

Les représentants du « collectif plan de circulation » (Patrick Farcy et Jean-François Joly) seront très attentifs au suivi de la révision de ce plan, notamment en assistant aux conseils municipaux qui aborderont le sujet.

Constatons qu'à ce stade, le maire s'est contenté de recevoir une délégation de deux personnes. Il aurait pu directement sur les marches de la mairie dialoguer avec la population mais a choisi de ne pas le faire.
La portée des décisions devant intervenir lors de la première semaine d'octobre est encore assez floue, de même que le second train de décisions formulé avec un calendrier vague. Enfin plus inquiétant, il n'a formulé aucun engagement quant à une véritable discussion de révision du plan de circulation au sein d'une commission constituée d'élus de la majorité comme de l'opposition, d'habitants, et de professionnels experts, responsables et indépendants.
L'opposition municipale 'Villecresnes Avenir' lors du conseil municipal du 30 juin dernier s'était déjà élevée vivement lors d'une 'Déclaration Préalable' contre les graves risques d'accidents à venir et les gènes permanentes que devront subir les habitants de Villecresnes. 
Il aura fallu près de trois mois à la mairie et à son maire pour s'en rendre compte, alors même que les premiers bouchons se sont déclarés dès le premier jour de mise en service de ce nouveau plan de circulation. 
Espérons que la raison finira par l'emporter ! 

mardi 15 septembre 2015

COMMUNIQUÉ

Plusieurs élus de la précédente équipe municipale, dont l'ancien maire, ont déposé une plainte auprès du Procureur de la République près le Tribunal de Grande Instance de Créteil, contre Monsieur Gérard GUILLE, pour diffamation et calomnie.

Cette plainte fait suite aux propos qu'il a tenus publiquement lors du conseil municipal du 30 juin dernier, au cours duquel il avait violemment accusé les membres de l'ancienne majorité d'avoir emmené l'ensemble des dossiers en cours, à l'issue de leur mandat.

Cette accusation, gravissime dans son contenu, est sans fondement car, si les élus disposent de leurs propres versions de travail, les documents originaux sont gérés dans leur intégralité par les services. En particulier s'agissant du Bois d'Auteuil, expressément cité, toutes les pièces étaient détenues par l'agence CCU, pilote du projet.
A l’heure de la bureautique, pour emmener des dossiers, il faut emmener les serveurs.

Une déclaration de cette nature, faite publiquement par le premier magistrat de la commune, ne peut avoir pour seul but que de troubler l'opinion de certains habitants quant à la supposée véracité des faits.

Dans ces conditions, les élus mis en cause ont considéré que les propos tenus par Monsieur Gérard GUILLE, portaient gravement atteinte à leur image publique et à leur honneur, et ont décidé de s'adresser à la justice pour obtenir réparation du préjudice subi.

On pourra juger de l'attitude agressive du maire en visionnant la vidéo ci-dessous




samedi 12 septembre 2015

Tribunes du Groupe Villecresnes Avenir pour le mois de septembre 2015

Voici le texte de la tribune de notre Groupe, tel qu'il a été transmis transmis au service communication pour insertion dans le magazine municipal de septembre.

LA DISSIMULATION ÉRIGÉE EN PRINCIPE !

Monsieur le maire a dépensé près de 15000 € pour faire réaliser, sur les finances communales, un audit dont il s’est servi pour justifier la nécessité d’augmenter les impôts locaux. Pourtant désavoué par la CADA, il s’apprête maintenant à dépenser une somme équivalente pour s’offrir les services d’un cabinet d’avocats parisiens afin de faire interdire la publication de ce rapport. Quelle est la raison de cet étrange comportement ? Monsieur le maire craint-il d’être pris en flagrant délit de mensonges à ses administrés ? Nous le pensons.

Monsieur le maire a mené campagne contre les logements sociaux. Il a pourtant accepté depuis plusieurs mois la construction prochaine de 65 logements sociaux nouveaux, chemin des Closeaux et Impasse de la Ferme. Pourquoi ne pas en avoir informé les riverains ? Pas un mot concernant ces projets dans les supports de communication officiels. La preuve sur notre site.

Monsieur le maire travaille depuis plusieurs mois à une modification du PLU. L’enquête publique est prévue en septembre et octobre. La modification d’un PLU est complexe. Alors pourquoi avoir refusé de débattre du projet au sein du conseil municipal ? Pourquoi ne pas avoir expliqué aux Villecresnois, les dispositions retenues, par un article ou au cours d’une réunion ?

Voici trois exemples qui permettent de juger de la vision que Monsieur Guille a de la démocratie et de la considération qu’il porte à ses concitoyens.

Par ailleurs vous pourrez lire un autre billet d'opinion de notre groupe  sur le site officiel de la ville de Villecresnes en suivant ce lien :  Tribune de libre expression site de Villecresnes




mercredi 9 septembre 2015

La Presse parle de Villecresnes

Récemment  la presse a beaucoup parlé de Villecresnes et de sa municipalité.  Pas en bien hélas !

Nos élus ne sortent pas grandis de ce regard extérieur, qu'il s'agisse du nouveau plan de circulation ou de l'exclusion de l'association AGIR A VILLECRESNES POUR DES ÉCHANGES SANS FRONTIÈRES, du récent forum des associations.

Comme vous ne trouverez pas ces articles sur le site officiel de la ville (rubrique la presse en parle). Villecresnes Avenir les met en ligne pour vous

A propos du nouveau plan de circulation
Discrimination 
Le quotidien 94Citoyens est également revenu sur ce dernier sujet, même si le titre comporte une erreur, puisque l'AVÉSF n'est l'association de l'ancien maire. Lire l'article en cliquant ici.

Inaptitude à la concertation, mais pas à la manifestation de haine.

lundi 7 septembre 2015

La lettre de rentrée de Villecresnes Avenir

Voici venue l’heure de la rentrée et avec elle le retour des dossiers et des sujets auxquels nous allons devoir faire face. Ils sont nombreux en ce mois de septembre 2015.

Le nouveau plan de circulation. Mis en application au début du mois de juillet, il montre, aujourd’hui toutes ses limites et provoque un mécontentement qui grandit au fil des jours. Un collectif d'habitants, victimes des nouvelles règles établies sans aucune concertation ni expertise, ont décidé de se battre afin d’obtenir la réduction des nuisances qu'ils subissent et les modifications qu'ils jugent indispensables à leur sécurité. Ils nous ont demandé de les aider et nous le faisons d’autant plus naturellement que nous partageons leur point de vue. La démarche a également été relayée par le journal Le Parisien le 24 aout. Vous pourrez prendre connaissance de l’article et de la pétition qu’ils ont lancée en suivant les liens ci-dessous.




La modification du Plan Local de l’Urbanisme.  Ce dossier est en préparation depuis plusieurs mois, mais il n’a fait l’objet d’aucune information de l’équipe municipale quant à ses objectifs et à son contenu. Pourtant la modification d’un PLU est un sujet complexe. Alors pourquoi avoir refusé de débattre du projet au sein du conseil municipal ? Pourquoi ne pas avoir expliqué aux Villecresnois, les dispositions retenues, par un article, ou mieux, au cours d’une réunion ?  
Il s’agira pour nous de déceler le contenu réel du dossier et de vous informer car en matière d’urbanisme, plus qu’ailleurs, le diable peut se nicher dans les détails.

Avec la réception des avis d’imposition, la très forte hausse des impôts locaux, décidée par la majorité, va devenir réalité. Le maire a dépensé près de 15000 € pour faire réaliser un audit des finances communales, dans le seul but de justifier cette augmentation. Curieusement il refuse toujours de le rendre public ainsi que nous l’avons réclamé. Pourquoi refuser de publier un document s’il vous a servi à prendre une décision juste ? Désavoué par la CADA pour son refus persistant, attaqué devant le tribunal administratif, monsieur le maire s’apprête maintenant à dépenser une somme équivalente au coût de l’audit pour s’offrir les services d’un cabinet spécialisé d’avocats parisiens afin de faire interdire la publication de ce rapport, son rapport. Monsieur le maire craint-il d’être pris en flagrant délit de mensonges à ses administrés ?  Nous le pensons. Affaire à suivre dans tous les cas.



Dernier point dont nous souhaitons vous parler dans cette newsletter : les logements sociaux. Monsieur le maire a mené campagne contre les logements sociaux. Il a pourtant accepté depuis plusieurs mois la construction prochaine de 65 logements sociaux nouveaux, chemin des Closeaux et Impasse de la Ferme. Là encore pas un mot concernant ces projets dans les supports de communication officiels. Pourquoi ne pas en avoir informé les riverains ? Vous pouvez prendre connaissance de la lettre du bailleur qui confirme ces projets en suivant le lien suivant :


(Aux 51 logements évoqués dans ce courrier, Il convient d’en ajouter 14 autres dont le permis a déjà été accordé.)

Voici des exemples qui permettent de juger de la vision que Monsieur Guille a de la démocratie et de la considération qu’il porte à ses concitoyens. Ils montrent aussi que dans son mode de gouvernement, DISSIMULER est devenu une habitude, voire un principe.


Il peut compter sur notre RÉSISTANCE.

samedi 5 septembre 2015

A mes collègues et amis de l'AVÉSF.



A la fin de cette journée si particulière, je tiens à vous faire part de mon admiration pour le courage dont vous avez fait preuve tout au long de cette journée où rien ne vous aura été épargné.
Vous êtes tous des bénévoles, engagés et compétents qui ne sont motivés que par l'envie et la volonté de développer des actions orientées vers l'ouverture internationale, l'intérêt général, et l'avenir.
C'est parce que votre réussite est le révélateur de leur échec que certains veulent faire cesser vos activités.
Soyez fiers d'avoir été les victimes de personnes repliées sur elles-mêmes, partisanes, et le nez dans la médiocrité. Elles sont aux antipodes de ce que vous êtes.
Etre jalousés, enviés par des individus de ce niveau peut être vu comme un honneur.
Bravo à vous
Honte à eux



Daniel Wappler

mercredi 26 août 2015

Faute morale du maire et des services


Comme beaucoup de villes de notre région, chaque année, le 25 août, Villecresnes commémore la libération de Paris.

Il est alors de tradition républicaine, que le maire, responsable du protocole de cette cérémonie, y convie les forces vives de la ville et l'ensemble des élus du conseil municipal, car ce moment de mémoire, qui concerne tous les citoyens, devrait échapper aux tensions habituelles. 

Ce n'est pas le cas à Villecresnes où les élus de l'opposition n'ont pas été conviés. 

Pourquoi ?



lundi 24 août 2015

Le Parisien évoque le nouveau plan de circulation de Villecresnes

Dans son édition du 24 août, le Parisien relate le mécontentement de Villecresnois, victimes des décisions improvisées du nouveau plan de circulation. Un article que vous ne pourrez pas lire sur le site officiel de la ville.
Destruction de l'équilibre des flux, augmentation de l'encouragement à la vitesse, insécurité pour certains riverains, absence de concertation, sont les points évoqués.



N'hésitez pas à signer la pétition en ligne sur www.villecresnes.info

mercredi 12 août 2015

INFO : des Villecresnois s'organisent face au nouveau plan de circulation

CLIQUER POUR SIGNER LA PETITION

Un collectif d'habitants, victimes des nouvelles règles de circulation établies sans aucune concertation ni expertise, ont décidé de se battre pour obtenir la réduction des nuisances qu'ils subissent et les modifications qu'ils jugent indispensables à leur sécurité. Ils nous ont demandé de relayer l'information.

Dans l'introduction du courrier qu'ils ont adressé au juge administratif ils écrivent :
Le maire de Villecresnes en exercice, Monsieur Gérard Guille, a mis en place, au cours de la première semaine de juillet, un  nouveau plan de circulation dans notre ville, qui entraîne pour nous des préjudices importants. Monsieur Guille n’ayant pas répondu à la lettre que nous lui avons adressée à ce sujet le 12 Novembre 2014, nous nous permettons de porter à votre connaissance les éléments constitutifs de ce plan de circulation

Ils ont également décidé d'initier une pétition, destinée au maire de Villecresnes, afin d'appuyer leurs légitimes demandes.
Notre volonté collective est de voir les contraintes de circulation prises en compte avec une priorité de sécurité, et réparties de façon équitable et équilibrée entre tous les riverains, afin de contribuer à les apaiser et à les rapprocher dans un esprit constructif.

Pour atteindre cet objectif, ils souhaitent :
- La mise en place d'une commission composée d'élus de la majorité, d'élus de l'opposition, d'experts indépendants
- Que les propositions issues des travaux de cette commission soient débattues par les comités de quartier et en réunion publique

Si, comme ces Villecresnois, vous souhaitez obtenir une révision concertée du nouveau plan de circulation, il vous suffit de signer la pétition qu'ils proposent, en allant sur le site :