lundi 16 octobre 2017

Bien dormir à Villecresnes !


Nous sommes allés, comme beaucoup, visiter le Salon des Métiers d’Art qui se tenait à Marolles les 7 et 8 octobre. Nous tenons avant tout à féliciter ses organisateurs pour la qualité de leur travail.
Au fil de nos échanges nous avons appris que cette manifestation se tiendrait désormais chaque année à Marolles alors que traditionnellement elle tournait dans les villes du Plateau Briard.
Cette décision est à nos yeux une profonde erreur car le changement de lieu et d’équipe organisatrice permettait de renouveler le public, les artisans et les produits présentés. C’est ce changement qui assurait le développement de la notoriété et de la fréquentation de ce salon.
Cette décision met également en lumière le vide abyssal d'actions menées par les élus de Villecresnes en termes d’animation de la ville.
- Annulation du salon Arts, Artisanat, et gastronomie
- Renoncement au Salon des Métiers d’Art
- Suppression de la fête de Villecresnes
- Abandon de l’organisation du vide-greniers
- Manifestations culturelles (hors les partenariats externes) réduites à la portion congrue.
- Un marche qui dépérit.
Ces choix sont incohérents avec le développement de la population et nos élus transforment Villecresnes à leur image : une ville dortoir.
Est-ce vraiment ce à quoi aspirent les Villecresnois, qu’ils soient anciens, nouveaux ou futurs ? Est-ce vraiment ce qu'attendent les acteurs économiques de notre cité ?

lundi 9 octobre 2017

Nos élus interviennent dans le débat métropolitain

Cliquer pour agrandir
Le 4 octobre dernier, se tenait la 5ème Conférence sur le Grand Paris en présence de nombreux parlementaires, des dirigeants de la Société du Grand Paris (SGP) en charge de la construction du métro du Grand Paris Express et beaucoup de responsables territoriaux, dirigeants d’entreprises, journalistes, urbanistes, prestataires de la SGP. L’animation était confiée au journaliste Thierry Guerrier.
Des nouvelles alarmantes, concernant le chantier du Grand Paris Express, circulaient depuis des semaines sans aucun commentaire des autorités.

Didier Giard, se présentant comme élu de Villecresnes et du Sud-Est du Val de Marne a interpellé ainsi les orateurs :
 “La presse et les médias ont fait l’état en septembre dernier d’un dépassement de 10 milliards d’euros du chantier du Grand Paris Express. Compte tenu des difficultés de réalisation que vous venez de nous indiquer, un dépassement ne semble pas étonnant.
1ère question : Y a-t-il un dépassement financier conséquent ? Si oui, comment va-t-il être financé ?
2ème question : Compte tenu de ces nouvelles contraintes, les travaux de la Ligne 15 (Rocade Sud qui concerne le Val de Marne) seront-ils ralentis puisqu’avec le choix de Paris comme Ville Olympique en 2024, les nouvelles lignes prioritaires seront au Nord ?

Thierry Guerrier a réagi en disant : “Monsieur, vous venez de formuler les questions que se posent tous les citoyens”.

Philippe Yvin, Président du directoire de la SGP, sollicité par Thierry Guerrier a répondu : “Compte tenu que le nouveau gouvernement étudie le dossier, je suis appelé à la réserve et j’en resterai là pour aujourd’hui… Personne n’a remis en cause la Ligne 15 Sud d’ici à 2030”.
Relancé par Thierry Guerrier, Jean-Yves Le Bouillonnec, Président du Conseil de Surveillance de la SGP, a ajouté : “La prise en charge de l’opérabilité des interconnexions de lignes est une grande difficulté. Il nous faut garder l’objectif du réseau final. Je demande à l’Etat de ne pas marquer de retard et d’avoir la main ferme”.

Le 6 octobre, Philippe Yvin, déclarait à « La Tribune » : “Le coût du Grand Paris Express se situera entre 28 et 35 milliards d’euros”, alors que le coût initial était fixé à environ 26 milliards.


Comme quoi, même dans l’opposition municipale d’une petite ville, on peut contribuer à faire bouger les lignes et faire reculer la langue de bois.

jeudi 28 septembre 2017

Réponses aux questions posées au maire lors de la réunion du CM du 18 septembre 2017

Voici la vidéo des réponses apportées par le maire aux questions des élus du groupe Villecresnes Avenir lors de la séance du 18 septembre 2017.


Commentaire de Villecresnes Avenir à la question n°1 concernant la fête du sport 

Donc la Fête du Sport a été co-organisée par les services municipaux et l’ASPTT Villecresnes et d’autres ASPTT. C’est la raison pour laquelle les associations villecresnoises ne faisaient pas partie de la Fête du Sport 2017 !
Mais qu’est-ce qu’une manifestation co-organisée ? Quels sont les rôles et missions de chacune des parties (association et services municipaux) d’un évènement co-organisé par la municipalité? Comment les présidents d’associations peuvent-il demander une co-organisation ?
A ces questions pas de réponse ni de Gérard Guille, maire de Villecresnes, ni de Thierry Debarry, maire adjoint aux associations…
D'autre part quel est le devenir de la Fête du Sport rassemblant toutes les associations sportives et à laquelle tous les Villecresnois étaient attachés ?

Commentaire de Villecresnes Avenir à la question n°1 concernant l'organisation du vide greniers
  
Dans les précédentes mandatures, depuis l'époque Pierre Gravelle, les élus organisaient et prenaient en charge bénévolement la logistique du vide-greniers afin de collecter des fonds destinés à financer des projets dans les écoles (bus, sortie scolaire, matériel,…).
Gérard Guille nous explique qu'il a fait appel cette année à une société privée pour gérer le vide grenier afin de gérer différents problèmes et de réduire certains coûts. 
Nous nous interrogeons : ces problèmes et ces coûts n'existaient donc pas précédemment ? Qu'est-ce qui peut justifier le non investissement des élus dans les manifestations municipales ? N'est-ce pas leur job ? N'est-ce pas pour cela qu'ils sont indemnisés ?

D'autre part en affirmant que sous-traiter à une société privée rapporte de l’argent à la commune, Gérard Guille démontre encore une fois ses talents de magicien de la finance.


En réalité lorsqu'on abandonne une recette à une société privée et qu’on souhaite maintenir les mêmes activités scolaires, il n'y a pas d'autres choix que de compenser par l'argent public, c'est à dire par l'impôt.

Augmenter les impôts lorsqu'on peut éviter de le faire c'est la marque de fabrique des messieurs Guille et Fossoyeux.

samedi 16 septembre 2017

Nos questions pour la réunion du conseil municipal du 18 septembre 2017

Voici les questions que le groupe Villecresnes Avenir a fait parvenir au maire, pour qu'il y soit répondu au cours de la prochaine réunion du conseil municipal, prévue lundi 18 septembre 2017 à 20h30. Elles concernent la fête du sport et l'organisation du vide-greniers.

Comme d'habitude les réponses seront filmées et diffusées sur les réseaux sociaux.


Cliquer sur l'image

lundi 11 septembre 2017

A quoi servent les tribunes de Bien Vivre à Villecresnes ?

Voici le texte de la tribune de notre Groupe, tel qu'il a été transmis au service communication pour insertion dans le magazine municipal du mois de septembre.



Au bout de 40 mois de gestion de l’actuelle municipalité, force est de constater qu’elle semble consacrer l’essentiel de ses forces à rédiger sa tribune du Villecresnes Mag contre l’opposition. Elle laisse à croire que cela lui tient lieu de politique, alors que dans les faits tant de dossiers sont négligés!
La rengaine continuelle est d’affirmer que l’opposition ne pratique que la désinformation, quand la municipalité, elle, ne se soucie que de l’harmonie entre les villecresnois!

Si nous avons voté contre l’ensemble des subventions aux associations, c’est pour deux raisons:
1°. La municipalité considère que sa seule réflexion tient lieu de débat. Il n’y a aucun échange possible
2°. Le Comité des Fêtes, que tant de villecresnois apprécient, fait l’objet d’un ostracisme politicien n’ayant comme seul objectif que de le détruire.
Une opposition n’est-elle pas élue pour protester contre les mauvaises pratiques ?

Quand nous dénonçons l’augmentation injustifiée des impôts, la dérive des frais de personnel, l’absence ou l’opacité des informations, l’oubli de demandes réelles de subventions durant trois années, les délibérations mal rédigées ou inappropriées, les procédures illégales que la préfecture doit retoquer, nous pensons être UTILES A TOUTE LA POPULATION.

Il serait temps que cette municipalité recadre sa gouvernance et ses tribunes.

“Décris moi comment tu rédiges tes tribunes municipales et je te dirai comment tu gouvernes”


Vous pouvez également prendre connaissance de notre tribune de libre expression (cliquer ici) publiée sur le site internet officiel de la ville. Elle est consacrée à la hausse vertigineuse de la taxe foncière depuis l'arrivée de messieurs Guille et Fossoyeux.

samedi 9 septembre 2017

Ce n'est pas moi....c'est vous !

Jeudi dernier, le maire avait convié les victimes des épisodes orageux du mois d'août à une réunion d'échange dans le but d'examiner les solutions à envisager pour l'avenir.

Le journal LE PARISIEN qui était présent, publie aujourd'hui un compte-rendu de cette réunion (cliquer pour lire) qui s'est révélée calamiteuse et parfois même surréaliste, comme lorsque le maire, tout en reconnaissant que les problèmes provenaient de l'excès de constructibilité, en rejeta la faute sur les Villecresnois : “Ce n'est pas moi qui construit, c'est vous qui construisez”

Il fallait oser le dire !


mercredi 23 août 2017

Etat de catastrophe naturelle : l'ombre d'un doute !


Inquiet de la situation dans laquelle se trouvent les nombreux Villecresnois victimes de l'épisode orageux du 15 août, Didier Giard, élu du groupe Villecresnes Avenir, a écrit au maire pour lui demander des détails sur la demande de reconnaissance de l'état de catastrophe naturelle. 
Voici son courrier :

Cliquer pour agrandir



Voici la réponse qu'il vient de recevoir

Cliquer pour agrandir